La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 727,52
    +42,31 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 182,91
    +33,85 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 768,10
    -29,80 (-1,66 %)
     
  • BTC-EUR

    52 604,96
    -686,82 (-1,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,66
    +1,35 (+1,66 %)
     
  • DAX

    15 587,36
    +124,64 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    7 234,03
    +26,32 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    +0,0074 (+0,54 %)
     

Jupiter a été frappée par un objet non identifié le 14 septembre

·1 min de lecture

Dans la nuit de lundi à mardi, précisément le 13 septembre 2021 à 22 h 39 min 30 s TU (le 14 septembre à 0 h 39 min 30 s., heure de Paris), l'astronome amateur brésilien José Luis Pereira a découvert un nouvel impact sur la planète Jupiter. Cette observation, faite depuis São Caetano do Sul (État de São Paulo, Brésil), a été confirmée par au moins deux autres observateurs : Harald Paleske, à Langendorf (Allemagne), et Jean-Paul Arnould, de la Société lorraine d'astronomie (SLA), à Villey-le-Sec (France). L'équipe de la SLA en mission à l'observatoire Astroqueyras de Saint-Véran (France) l'a également enregistré.

Un impact sur la planète Jupiter.

Cette collision cosmique a été repérée par le flash lumineux qu'elle a produit, comme l'avaient été les au moins huit autres impacts répertoriés sur cette planète lors des deux dernières décennies. Dans le cas de ce nouvel impact, le flash est resté visible environ deux secondes.

Les amoureux du ciel ayant photographié Jupiter autour du moment de l'impact sont invités à examiner leurs données. Les observateurs sont également invités à continuer d'imager la zone de l'impact dans les jours qui viennent pour voir si une tache sombre est visible, à l'image de celles qu'avait produit l'impact des fragments de la célèbre comète Shoemaker-Levy 9 en juillet 1994.

Il est trop tôt pour savoir exactement quel type d'objet (comète ou astéroïde) s'est écrasé sur la géante gazeuse, mais selon spaceweather.com, « un astéroïde d'une centaine de mètres ferait l'affaire ».

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles