Publicité
La bourse ferme dans 4 h 19 min
  • CAC 40

    7 686,45
    -37,87 (-0,49 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 027,70
    -15,32 (-0,30 %)
     
  • Dow Jones

    40 000,90
    +247,10 (+0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,0918
    +0,0008 (+0,08 %)
     
  • Gold future

    2 419,90
    -0,80 (-0,03 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 339,47
    +2 381,08 (+4,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 301,70
    +32,75 (+2,58 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,08
    -0,13 (-0,16 %)
     
  • DAX

    18 711,88
    -36,30 (-0,19 %)
     
  • FTSE 100

    8 231,29
    -21,62 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    18 398,45
    +115,04 (+0,63 %)
     
  • S&P 500

    5 615,35
    +30,81 (+0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,32 (-2,45 %)
     
  • HANG SENG

    18 015,94
    -277,44 (-1,52 %)
     
  • GBP/USD

    1,2981
    -0,0008 (-0,06 %)
     

Juliette Binoche, à l'affiche de « la Passion de Dodin Bouffant » : « Je veux avoir le droit de me réinventer »

Zuma Press / Bestimage

Elle est magnifique dans « la Passion de Dodin Bouffant », de Tran Anh Hung, Prix de la mise en scène au Festival de Cannes et candidat pour représenter la France aux Oscars. Cette ode savoureuse et poétique à notre art de vivre est une très belle histoire d'amour entre une cuisinière et un gastronome interprété par Benoît Magimel. Début 2024, Juliette Binoche incarnera également Coco Chanel dans la série américaine « The New Look », tournée à Paris et diffusée sur Apple TV. Bienveillante, spontanée et entière, l'actrice nous parle de ses passions.

Interpréter la cuisinière Eugénie était une évidence pour vous ?

J’aime à penser qu’un film m’est destiné, qu’il y a une part irrationnelle indépendante de ma volonté, et que mon choix, comme celui du metteur en scène, est presque écrit d’avance. A la première lecture du scénario de la Passion de Dodin Bouffant, le personnage d’Eugénie n’avait pas été vraiment développé, mais je savais que je voulais faire partie du voyage, tourner avec Hung, être dans cette cuisine du début du xxe siècle.

J’avais lu, il y a des années, le livre de Marcel Rouff dont le film est tiré. Dans mon souvenir, ce n’était pas un très grand livre, mais les recettes longues de trois pages y étaient décrites dans une folie provocante d’humour poétique qui vous met l’eau à la bouche ! Eugénie n’existait pas vraiment, Hung l’a inventée tout autant que cette relation particulière avec Dodin. Il a écrit une histoire que l’on voit rarement au cinéma, un couple amoureux depuis des années, dans un esprit à la fois libre et doux, et totalement au bord du gouffre dans la fièvre de son art.

PUBLICITÉ

La vie d’Eugénie est particulière, elle trouve sa place là où elle se donne, dans une attitude excessive, pugnace dans la légèreté, cachant ses faiblesses. Elle règne dans son sanctuaire, tout en profitant de l’admiration et du désir de Dodin et de ses amis. Elle y prend goût. Avec Dodin, son...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi