La bourse est fermée

Jours fériés 2020 : comment poser un minimum de jours de congés, en profitant d'un maximum de vacances

2020 sera une belle année pour exercer l'art de poser judicieusement ses congés. En effet, l’année 2020 compte cinq week-ends prolongés et quatre ponts. Selon Le Figaro, réfléchir longuement sur le calendrier avant de prendre vos vacances pourrait vous permettre de partir 60 jours en posant 25 congés payés. Sur les onze jours fériés de l'année, seulement deux coïncident avec le week-end ; cinq tombent un vendredi ou un lundi, créant ainsi des week-ends prolongés ; enfin, quatre ont lieu en milieu de semaine. Avec neuf jours fériés bien placés et 13 week-ends à rallonge, cette année bissextile offre donc la possibilité de se dégager deux mois de congés en ne posant que 25 jours.

Le Figaro vous donne le mode d'emploi en établissant le calendrier idéal de vos vacances en 2020. En janvier, il vous faudra poser deux jours de congés après le Nouvel an, qui tombe un mercredi. Cela vous permettra en effet de profiter de cinq jours de vacances, de quoi s'offrir une escapade au ski. Au mois d'avril, vous pourrez profiter d'un week-end prolongé en raison du Lundi de Pâques, le 13 avril. Si vous posez quatre jours de congés cette même semaine, vous pourrez bénéficier d'une pause de neuf jours.

>> À lire aussi : Grand débat : supprimer un jour férié, ça rapporte combien ?

Pour le mois de mai, la Fête du Travail (1er mai) et la Victoire de 1945 (8 mai) tombent tous les deux un vendredi. C'est donc la porte ouverte à deux week-ends de trois jours. Mais vous pouvez avoir bien mieux en posant seulement quatre jours de congés entre ces deux fêtes pour pouvoir profiter de dix jours de vacances. En juin, il vous suffira de prendre quatre jours après le Lundi de Pentecôte (1er juin) afin de pouvoir quitter neuf jours le boulot. Le 14 juillet, la Fête nationale tombe un mardi. Si vous posez votre lundi 13, vous pourrez bénéficier d’une pause estivale de quatre jours.

Le mois d'août ne vous permettra pas de vous échapper cette année. Pas de stratagème possible puisque l’Assomption (15 août)

(...) Cliquez ici pour voir la suite