La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 727,52
    +42,31 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 182,91
    +33,85 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 768,10
    -29,80 (-1,66 %)
     
  • BTC-EUR

    52 426,46
    -328,99 (-0,62 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,66
    +1,35 (+1,66 %)
     
  • DAX

    15 587,36
    +124,64 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    7 234,03
    +26,32 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    +0,0074 (+0,54 %)
     

Journée mondiale des enseignants : la France à la traîne sur les salaires des profs en Europe

·3 min de lecture
Journée mondiale des enseignants : la France à la traîne sur les salaires des profs en Europe (Crédit : Getty Images / Solskin)

À l’occasion de la journée mondiale des enseignants, tour d’horizon des rémunérations des professeurs en Europe. La France fait office de cancre parmi les pays de l’OCDE.

"Je crois possible, sur la durée d’un quinquennat, de multiplier par deux au moins le traitement de toutes les personnes au contact avec les élèves. Ou, pour commencer, d’aligner a minima le salaire des nouveaux professeurs sur le salaire médian des titulaires d’un bac +5", explique Anne Hidalgo dans son livre-programme Une femme française. La proposition choc de la maire socialiste de Paris et candidate à l’élection présidentielle a fait l’objet de vives critiques, à gauche comme à droite. Mais l’édile a eu le mérite de remettre pour la énième fois le sujet épineux de la rémunération des professeurs sur la table. En ce 5 octobre, journée mondiale des enseignants, voyons où se situe la France en Europe sur la question des salaires.

Pour prendre une image, disons que la France est cet élève assis au fond de la classe dont les résultats ne décollent jamais. Les enseignants français sont toujours aussi mal payés, confirment les derniers chiffres publiés à ce sujet par l’OCDE et relayés par Business Insider. Les professeurs qui démarrent leur carrière sont les moins bien rémunérés parmi la quinzaine de pays d’Europe de l’Ouest et du Nord.

En Allemagne, un professeur est payé le double de son collègue français

Dans l’Hexagone, un professeur qui enseignait pour la première fois en 2019 au collège a perçu en moyenne un salaire brut de 29 400 euros. La même année, un professeur allemand débutant ayant fait les mêmes études gagnait plus du double que son collègue français, soit 62 300 euros. C’est à peine moins que le champion d’Europe luxembourgeois qui permet à ses jeunes profs d’encaisser 71 100 euros. Nos voisins espagnols (42 100 euros), belges (34 100 euros) et italiens (30 100 euros) se montrent tous plus généreux. Les enseignants portugais, eux aussi, sont mieux lotis avec un salaire brut annuel légèrement supérieur à 30 000 euros. Maigre consolation : la France se place devant la Pologne (14 800 euros) et la Grèce (18 300 euros).

>> Inscrivez-vous à notre newsletter "Yahoo Pour Vous" pour recevoir toutes les infos utiles pour votre quotidien

Et avec le temps ? L’écart se creuse encore pour nos enseignants français. Là où en France la paie augmente de 20% après 15 ans de travail, elle s’envole de 30% au Portugal, 41% en Belgique et 77% au Pays-Bas. En Allemagne et en Italie, la progression est sensiblement la même que dans l’Hexagone. C’est en Espagne (14%) et en Suède (16%) que la rémunération des profs augmente la moins vite en Europe. Malgré tout, la France reste derrière tous ces pays.

Le temps de travail est l’une des explications de ces importants écarts salariales. En Allemagne, un professeur se contente de 10 semaines de vacances et il est davantage présent devant l’élève. "Il est présent 28 heures devant un élève, 37 dans l’établissement et il peut enseigner deux matières différentes. Du coup l’Allemagne compte 725 500 enseignants contre 860 000 en France, titulaires ou sous contrat", détaille Le Progrès

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles