La bourse est fermée

Qui sont les journalistes convoqués par les services de renseignement français ?

franceinfo avec AFP
Ces quatre derniers mois, plusieurs journalistes ont reçu une convocation par la Direction générale de la sécurité intérieure. Ces procédures ont entraîné une avalanche de réactions de journalistes et de personnalités politiques, qui dénoncent une atteinte à la liberté d'informer.

"Vous avez raison, ça fait beaucoup." Sur France Inter, jeudi 23 mai, Nathalie Loiseau, la tête de liste LREM-MoDem pour les élections européennes, a assuré être alertée par la multiplication, ces dernières semaines, des convocations de journalistes par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). "On a un devoir de vigilance extrême sur la protection de la liberté de la presse, sur la protection des sources, et ce danger existe aujourd'hui clairement en Europe", a-t-elle ajouté.

Le même jour, c'est Louis Dreyfus, le président du directoire du Monde, qui a à son tour reçu une convocation. Franceinfo dresse la liste des journalistes interrogés au cours des derniers mois par les services de renseignement, ou en passe de l'être.

Geoffrey Livolsi, Mathias Destal et Michel Despratx

Pour quel média travaillent-ils ? Les trois hommes sont journalistes chez Disclose. Geoffrey Livolsi et Mathias Destal en sont les cofondateurs. Disclose se présente comme le "premier média d'investigation à but non lucratif". Michel Despratx, lui, est un de leurs collaborateurs.

Pourquoi sont-ils convoqués ? Le 14 mai, Geoffrey Livolsi et Mathias Destal ont été entendus pour leur enquête, réalisée conjointement avec la cellule investigation de Radio France, sur l'utilisation d'armes françaises au (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi