La bourse ferme dans 1 h 38 min
  • CAC 40

    6 833,40
    +93,67 (+1,39 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 143,67
    +54,09 (+1,32 %)
     
  • Dow Jones

    35 037,41
    +138,07 (+0,40 %)
     
  • EUR/USD

    1,1269
    -0,0051 (-0,45 %)
     
  • Gold future

    1 788,90
    +0,80 (+0,04 %)
     
  • BTC-EUR

    50 615,31
    +2 076,61 (+4,28 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 428,17
    -0,76 (-0,05 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,44
    +4,29 (+6,29 %)
     
  • DAX

    15 383,86
    +126,82 (+0,83 %)
     
  • FTSE 100

    7 154,64
    +110,61 (+1,57 %)
     
  • Nasdaq

    15 706,20
    +214,54 (+1,38 %)
     
  • S&P 500

    4 640,37
    +45,75 (+1,00 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,92
    -467,70 (-1,63 %)
     
  • HANG SENG

    23 852,24
    -228,28 (-0,95 %)
     
  • GBP/USD

    1,3302
    -0,0036 (-0,27 %)
     

"Journal de Glasgow" : petites et grandes histoires de la COP 26 pour le climat

·2 min de lecture

Les dirigeants mondiaux ont commencé à arriver à Glasgow où va s'ouvrir ce lundi après-midi la Conférence des Nations unies sur le climat (COP26).

Avant même l’arrivée de 120 chefs d’Etat à la COP 26 à Glasgow, c’est le climat qui fait la une de l’ouverture de la COP26. Des milliers de voyageurs -activistes, négociateurs, ministres, journalistes- qui avaient choisi pour éviter d’émettre du CO2 de venir en train à Glasgow se sont retrouvés bloqués à Londres pour la nuit.

La cause ? Une mini-tornade violente, arrachant des arbres, bloquant des routes, a abattu des arbres sur les rails de la ligne Londres-Glasgow et généré de nombreux dégâts dans la région. Une tornade ? Justement l’un de ces événements climatiques extrêmes dont la science a montré qu’ils avaient pour origine le réchauffement climatique.

Après des heures d’attente au milieu de Central Station, les voyageurs ont appris qu’ils allaient devoir se débrouiller pour passer la nuit à Londres. Et que le lendemain le premier à arriver dans le train aurait peut-être une chance d’avoir une place… Drôle de nuit d’Halloween.

Une chance d’avoir une place demain... Voilà aussi ce qui se joue à la COP 26. Qui aura une place et quelle place dans une atmosphère planétaire réchauffée à 2,7°C/ aux niveaux pré-industriels par nos activités humaines ? Pour bien prendre la mesure de ce chiffre, rappelons que nous ne sommes aujourd’hui qu’à +1,1°C de réchauffement et qu’à + 1,1°C, les incendies, les tornades soudaines, les inondations font l’actualité. Comme à Glasgow.

Avec les tornades et les pluies hivernales qui ont fait chuter la température à 10°C, la pandémie est l’autre l’invitée de marque la plus visible de la COP 26. Autotests quotidiens à faire dans sa chambre, obligation d’envoyer les résultats à la National Health Security sous peine de ne pas rentrer sur le site de la COP26 qui renvoie un sms pour avoir le Go.

Parcours en 12 étapes

Imaginez des milliers de personnes transformées en laborantins dans leur chambre d’hotel ou leur Airbnb à placer un écouvillon dans leurs narines puis à attendre que le trait rouge s’affiche, un seul surtout, deux lignes, au seco[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles