La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,14
    +96,81 (+1,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 017,44
    +64,99 (+1,64 %)
     
  • Dow Jones

    34 382,13
    +360,68 (+1,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,2146
    +0,0062 (+0,51 %)
     
  • Gold future

    1 844,00
    +20,00 (+1,10 %)
     
  • BTC-EUR

    40 075,58
    -765,15 (-1,87 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,33
    +39,77 (+2,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,51
    +1,69 (+2,65 %)
     
  • DAX

    15 416,64
    +216,96 (+1,43 %)
     
  • FTSE 100

    7 043,61
    +80,28 (+1,15 %)
     
  • Nasdaq

    13 429,98
    +304,99 (+2,32 %)
     
  • S&P 500

    4 173,85
    +61,35 (+1,49 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 027,57
    +308,90 (+1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,4102
    +0,0050 (+0,36 %)
     

Le jour où Georges Brassens se fait offrir le tout premier walkman par le chanteur Yves Simon qui revient du Japon

France 2
·1 min de lecture

"Depuis dix-huit mois environ, on voit en France des hommes et des dames qui ont sur les oreilles un casque : ce sont des walkmen. L’invention est due au président d’une grande firme japonaise d’appareils audiovisuels qui désirait écouter de la musique tout en jouant au golf", explique le journaliste Léon Zitrone au journal télévisé.

L’objet en question vient du Japon où le chanteur français Yves Simon (Les Gauloises bleues ; Au pays des merveilles de Juliette ; Diabolo menthe…) est en tournée. Le patron de Sony lui offre le tout premier walkman qui est devenu collector aujourd’hui. "C’est un survivant des trois que l’on m’a donnés au Japon", dit-il en le montrant au magazine "20h30 le samedi" (replay).

Un appareil qui a "révolutionné la musique"

L’entreprise japonaise veut inonder le marché mondial avec cet appareil, et notamment la France. L’auteur-compositeur-interprète sera un bon représentant. Il rentre à Paris avec ce "baladeur", qui n’est pas encore commercialisé, et se retrouve immobilisé à cause d’une opération de l’appendicite. Le walkman occupe alors toutes ses journées : "A midi, j’entends un brouhaha dans la clinique. Toc, toc, toc… et qui je vois ? Georges Brassens lui-même, Souchon et Voulzy…"

"J’ai donc le walkman sur mon lit et Brassens me demande ce que c’est. Je lui réponds : 'C’est quelque chose que tu ne connais pas.' Je lui mets sur la tête, il écoute le groupe Led Zeppelin… C’est pas exactement sa musique. Il ne se rend pas compte que c’est très fort (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi