La bourse est fermée

Avec Joon, Air France tente (à son tour) de surfer sur le succès du low cost

Léna Corot

Joon, la nouvelle filiale d'Air France, présente jeudi 30 novembre l'Airbus A320 qui s'envolera en direction de Barcelone, Lisbonne, Berlin et Porto. Avec un train de retard, Air France tente de surfer sur le succès des compagnies aériennes à bas coût implantées depuis une trentaine d'années en Europe. Joon va aussi très rapidement proposer des destinations plus lointaines comme le Brésil et les Seychelles.

Joon, présente mercredi 30 novembre l'Airbus A320 qui s'envolera en direction de Barcelone, Lisbonne, Berlin et Porto. Nouvelle filiale à bas coût d'Air France, elle va tenter de surfer sur le succès des nombreuses compagnies low cost.

Découvrez-les dès demain à destination de Barcelone, Lisbonne, Berlin et Porto, et bien plus encore dès le printemps 2018 ! #weflyjoon https://t.co/GmeKBRpCp7

— JOON (@weflyjoon) 30 novembre 2017

Les compagnies aériennes low cost dépassent le milliard de passagers en transportant environ 28 % du trafic total de passagers réguliers en 2016, selon l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI). Apparues dans les années 70 aux Etats-Unis avec Southwest Airlines, les compagnies aériennes à bas coût sont arrivées en Europe dans les années 90. Dans cette région du monde, elles occupent désormais "entre 40 à 50% de part de marché", affirme Emmanuel Combe, économiste et expert du transport aérien low cost. Avec une flotte d'environ 300 avions chacune, deux compagnies aériennes, Ryanair et EasyJet, s'offrent la plus part belle de ce marché.

Les



... Lire la suite sur UsineNouvelle.com