La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 068,59
    -125,57 (-1,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 229,56
    -70,05 (-1,63 %)
     
  • Dow Jones

    34 265,37
    -450,02 (-1,30 %)
     
  • EUR/USD

    1,1355
    +0,0037 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 836,10
    -6,50 (-0,35 %)
     
  • BTC-EUR

    32 481,29
    -4 203,91 (-11,46 %)
     
  • CMC Crypto 200

    870,86
    +628,18 (+258,85 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,83
    -0,72 (-0,84 %)
     
  • DAX

    15 603,88
    -308,45 (-1,94 %)
     
  • FTSE 100

    7 494,13
    -90,88 (-1,20 %)
     
  • Nasdaq

    13 768,92
    -385,10 (-2,72 %)
     
  • S&P 500

    4 397,94
    -84,79 (-1,89 %)
     
  • Nikkei 225

    27 522,26
    -250,67 (-0,90 %)
     
  • HANG SENG

    24 965,55
    +13,20 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,3546
    -0,0055 (-0,40 %)
     

Jonathann Daval, l’homme au double visage

L’affaire Daval est certainement le fait divers le plus médiatisé de ces dix dernières années. Il n’a échappé à personne. Cette affaire, c’est l’histoire de Jonathann Daval, qui a joué la comédie pendant trois mois devant les caméras en se faisant passer pour un mari éploré avant d’avouer le meurtre de son épouse, Alexia. En nous plongeant dans l'enquête et dans la lecture de deux livres récemment sortis, aux scénarios radicalement opposés, nous avons découvert de nouveaux éléments, des détails que nous allons vous raconter ce jeudi, dans la nouvelle saison de Home(icides).

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

L’affaire Dominique Cottrez, l’octuple infanticide : victime ou criminelle ? avec Eric Vaillant, avocat général du procès
L’affaire Dominique Cottrez, l’octuple infanticide : le coup de théâtre ou la révélation d’un mensonge
L’affaire Dominique Cottrez, l’octuple infanticide : une femme insondable

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles