Marchés français ouverture 33 min
  • Dow Jones

    33 587,66
    -681,50 (-1,99 %)
     
  • Nasdaq

    13 031,68
    -357,75 (-2,67 %)
     
  • Nikkei 225

    27 448,01
    -699,50 (-2,49 %)
     
  • EUR/USD

    1,2095
    +0,0019 (+0,16 %)
     
  • HANG SENG

    27 849,62
    -381,42 (-1,35 %)
     
  • BTC-EUR

    42 104,20
    -5 448,81 (-11,46 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 395,01
    -168,82 (-10,80 %)
     
  • S&P 500

    4 063,04
    -89,06 (-2,14 %)
     

Johnson & Johnson retarde le déploiement de son vaccin en Europe après sa suspension aux États-Unis

·1 min de lecture

Johnson & Johnson a annoncé mardi 13 avril un retard dans le déploiement de son vaccin contre le Covid-19 dans l'Union européenne. Quelques heures auparavant, les autorités sanitaires américaines avaient ordonné la suspension de son utilisation après avoir détecté des cas de caillots sanguins chez plusieurs patients. Les 27 États membres de l'UE, ainsi que la Norvège et l'Islande, avaient commencé à recevoir des doses du vaccin lundi. L'Union européenne s'attendait à recevoir 55 millions de doses d'ici juin et 120 millions de doses au cours du trimestre suivant.

"Nous avons examiné ces cas avec les autorités sanitaires européennes", a déclaré Johnson & Johnson dans un communiqué mardi. "Et nous avons pris la décision de retarder de manière proactive le déploiement de notre vaccin en Europe". Des responsables des Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) avaient exhorté les agences sanitaires à mettre la vaccination en pause par "excès de prudence". En cause ? Des cas extrêmement rares de caillots sanguins parmi les millions de patients ayant reçu une dose de sérum.

À lire aussi —Voici les effets secondaires les plus fréquents pour chaque vaccin contre le Covid-19

Six femmes âgées de 18 à 48 ans ont présenté ces effets secondaires deux semaines après leur vaccination, ont expliqué CDC et la Food and Drug Administration (agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux) dans un communiqué commun. Les agences fédérales ont ensuite suspendu (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Google, Qwant, Yahoo!... Quels sont les moteurs de recherche les plus utilisés en France ?
Les vaccins d'AstraZeneca et de Johnson & Johnson ont un point commun qui pourrait expliquer les rares cas de thrombose
La France participera avec l'Inde au programme de vols spatiaux habités Gaganyaan
Instagram va tester la possibilité de masquer les 'likes' sur les publications
Facebook teste Sparked, une application de rencontre et de speed dating en vidéo