La bourse est fermée

Johnny Hallyday gérait sa fortune comme la cigale de la fable

1 / 2

Succession de Johnny Hallyday: quel patrimoine laisse-t-il?

Laura Smet et David Hallyday contestent le testament de leur père qui les exclut de tout héritage. Johnny Hallyday laisse un patrimoine estimé à une centaine de millions d'euros, mais aussi des dettes, notamment vis-à-vis du fisc français.

Toute sa vie, Johnny Hallyday a tiré le diable par la queue, ou presque. Certes, l'idole des jeunes gagnait plusieurs millions d'euros par an. Mais il menait grand train, couvrant de somptueux cadeaux ses proches mais aussi lui-même. Au total, il dépensait entre 2,5 et 5 millions d'euros par an, selon un ancien conseiller fiscal cité dans les Inrocks. Revue de détail. 

1- Ses revenus

Il est impossible de reconstituer précisément les revenus de Johnny, qui étaient de toutes façons très variables: de 1 à 10 millions d'euros par an, selon les Inrocks. Voire même jusqu'à 16 millions d'euros, selon les estimations de Capital.

Toutefois, on a une idée précise de ce que lui versait sa maison de disques. En effet, tous les détails ont été révélés lors d'un procès qui l'a opposé en 2004 à Universal Music, son producteur depuis 1961. À cette occasion, la major a indiqué lui avoir versé 46,8 millions d'euros depuis 1985: 37 millions pour ses disques, plus 9,6 millions pour le merchandising et la publicité. Soit en moyenne un peu moins de 2,5 millions d'euros par an.

Le contenu de son dernier contrat avec la major datant de 2002 a aussi été dévoilé: Johnny recevait une avance de 1 million d'euros par album en studio, et de 500.000 euros par album live. En outre, à partir de 2,5 millions d'exemplaires vendus, il touchait une redevance de 25% sur les ventes de nouveaux albums, et de 7% à 8% sur...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi