La bourse ferme dans 53 min
  • CAC 40

    6 259,30
    +48,75 (+0,78 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 006,32
    +29,91 (+0,75 %)
     
  • Dow Jones

    34 009,85
    -127,46 (-0,37 %)
     
  • EUR/USD

    1,2012
    -0,0027 (-0,23 %)
     
  • Gold future

    1 786,20
    -6,90 (-0,38 %)
     
  • BTC-EUR

    45 448,23
    -1 189,10 (-2,55 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 275,22
    +32,17 (+2,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    60,83
    -0,52 (-0,85 %)
     
  • DAX

    15 284,30
    +88,33 (+0,58 %)
     
  • FTSE 100

    6 915,66
    +20,37 (+0,30 %)
     
  • Nasdaq

    13 975,51
    +25,29 (+0,18 %)
     
  • S&P 500

    4 169,66
    -3,76 (-0,09 %)
     
  • Nikkei 225

    29 188,17
    +679,62 (+2,38 %)
     
  • HANG SENG

    28 755,34
    +133,42 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3837
    -0,0095 (-0,68 %)
     

Joe Biden vise des millions d’emplois avec son plan, mais l’impôt sur les sociétés va décoller

·1 min de lecture

Joe Biden affiche ses ambitions pour les Etats-Unis. Le nouveau président veut "voir grand". Les Etats-Unis vont investir 2.000 milliards dans les infrastructures. La première phase de son programme "Build Back Better" ("Reconstruire mieux"), qu'il présentera lors d'un discours à Pittsburgh, en Pennsylvanie, détaillera ces investissements étalés sur huit ans. Elle prévoit en particulier d'injecter 620 milliards de dollars dans les transports, permettant de moderniser plus de 32.000 kilomètres de routes et autoroutes à travers les Etats-Unis.

Le locataire de la Maison Blanche, que Donald Trump avait pour habitude de caricaturer en "Sleepy Joe" (Joe l'endormi), sans idées ni lignes directrices fortes, entend faire de ce dossier l'un des marqueurs de son mandat. Joe Biden "pense que son rôle est d'offrir une perspective audacieuse sur la façon dont nous pouvons investir pour notre pays, pour nos communautés, pour nos travailleurs", a souligné Jen Psaki, sa porte-parole. Ces investissements gigantesques seraient en particulier financés par une hausse de l'impôt sur les sociétés, qui passerait de 21% à 28%. Selon la Maison Blanche, ce taux resterait, après cette hausse, au plus bas depuis la Seconde Guerre mondiale, à l'exception des années écoulées depuis la réforme fiscale de Donald Trump votée en 2017.

>> A lire aussi - Etats-Unis : “Joe Biden va impulser des changements structurels”

Cette nouvelle offensive législative intervient peu après l'adoption par le Congrès d'un plan de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ouïghours : les tenues Asics de l’Australie aux JO de Tokyo jugées “dégoûtantes et honteuses”
Carrefour, les Gafa et la santé ont profité du Covid-19, le pétrole et la mode perdants
Le taux d’intérêt des Etats-Unis décolle, les banques en profitent, le Nasdaq souffre
Suez "nous propose de discuter avec un pistolet sur la tempe", selon Veolia
TF1 pressenti pour une fusion avec M6, Bertelsmann s’attend à une décision d’ici fin juin