La bourse ferme dans 4 h 46 min
  • CAC 40

    5 822,40
    +29,61 (+0,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 722,68
    +16,06 (+0,43 %)
     
  • Dow Jones

    31 535,51
    +603,14 (+1,95 %)
     
  • EUR/USD

    1,2031
    -0,0029 (-0,24 %)
     
  • Gold future

    1 727,60
    +4,60 (+0,27 %)
     
  • BTC-EUR

    40 758,50
    +1 123,65 (+2,84 %)
     
  • CMC Crypto 200

    986,46
    -0,19 (-0,02 %)
     
  • Pétrole WTI

    60,55
    -0,09 (-0,15 %)
     
  • DAX

    14 087,82
    +75,00 (+0,54 %)
     
  • FTSE 100

    6 640,53
    +52,00 (+0,79 %)
     
  • Nasdaq

    13 588,83
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    3 901,82
    +90,67 (+2,38 %)
     
  • Nikkei 225

    29 408,17
    -255,33 (-0,86 %)
     
  • HANG SENG

    29 095,86
    -356,71 (-1,21 %)
     
  • GBP/USD

    1,3915
    -0,0005 (-0,04 %)
     

Joe Biden vire le médecin de Donald Trump qui avait menti sur sa santé

·1 min de lecture

Tourner la page et faire oublier l'administration Trump. Tel semble être la première vocation de Joe Biden. Quitte à en oublier la tradition, comme Melania Trump a d'ailleurs pu le faire avant lui. D'après les informations de la chaîne américaine CNN, le 46ème président des États-Unis a congédié le docteur Sean Conley ce lundi 25 janvier. À savoir, le médecin controversé de la Maison-Blanche, qui a fourni des informations trompeuses au sujet de la santé de l'ex-chef d'État à l'automne 2020. Au moment des faits, le mari de Melania Trump luttait personnellement contre le coronavirus.

La présidence voulant projeter l'optimisme, le médecin avait assuré que Donald Trump se portait bien face au Covid-19. Loin des feux des projecteurs, pourtant, l'état de santé du prédécesseur de Joe Biden était plus grave, puisqu'il a été placé sous oxygène et a souffert d'une forte fièvre. "Je ne voulais donner aucune information qui pourrait orienter le cours de la maladie dans une autre direction, et ce faisant, vous savez, il est apparu que nous essayions de cacher quelque chose, ce qui n'était pas nécessairement vrai", s'était justifié Sean Conley, peu de temps après. Pour le remplacer, le nouveau POTUS a choisi une personne de confiance : son propre médecin, le docteur Kevin O'Connor.

Si ce choix va à l'encontre du protocole présidentiel selon lequel un président fraîchement élu doit conserver le médecin du président sortant, il n'est pas peu ordinaire qu'un chef d'État américain choisisse son (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Flavie Flament : « Remettre en cause la parole de victimes, c’est inhumain et dégueulasse »
"Un confinement sévère plutôt que mou" : le Pr. Eric Caumes catégorique
"Je ne fais pas une émission de télé-réalité !" : le coup de gueule de Gérald Darmanin
Le mystère Charlene de Monaco : une princesse qui cultive sa différence
VIDÉO - Les avocats de Gérard Louvin dénoncent un "chantage aux 700 000 euros"