La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 003,87
    +416,21 (+1,24 %)
     
  • Nasdaq

    13 081,91
    +50,23 (+0,39 %)
     
  • Nikkei 225

    27 448,01
    -699,50 (-2,49 %)
     
  • EUR/USD

    1,2070
    -0,0006 (-0,05 %)
     
  • HANG SENG

    27 718,67
    -512,37 (-1,81 %)
     
  • BTC-EUR

    40 385,00
    -5 538,38 (-12,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 321,32
    -66,59 (-4,80 %)
     
  • S&P 500

    4 106,58
    +43,54 (+1,07 %)
     

Joe Biden veut réduire de 50% les émissions de CO2 des États-Unis d'ici 2030

·1 min de lecture

Joe Biden continue de se distinguer de son prédécesseur sur les questions environnementales. Alors que Donald Trump avait annoncé, le 1er juin 2017, la sortie des États-Unis de l'Accord de Paris, Joe Biden change lui totalement de braquet. Après avoir signé le retour de son pays dans l'accord de 2015, le président américain va dévoiler le nouvel objectif environnemental des Etats-Unis, qui vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre d'entre 50 et 52% d'ici 2030 par rapport à 2005, selon un responsable américain.

Cet objectif double quasiment l'ancien engagement de Washington d'une diminution de 26% à 28% à l'horizon 2025. "Cette annonce va être faite durant le sommet des dirigeants sur le climat que le président Biden organise, afin de mettre le monde au défi de relever ses ambitions et combattre la crise climatique", a déclaré ce responsable américain, cité par l'AFP.

À lire aussi — Un superyacht destiné à étudier le changement climatique propose des billets à 3M$

Cet objectif, qui se veut ambitieux, est la contribution américaine pour espérer participer à maintenir le réchauffement mondial sous les +2°C, si possible +1,5°C, par rapport à l'ère pré-industrielle, comme le prévoit l'Accord de Paris.

Il doit permettre de tenir une autre promesse de Joe Biden, de neutralité carbone de l'économie américaine d'ici 2050, a assuré le responsable, sans toutefois détailler à ce stade les mesures secteur par secteur pour y parvenir.

Il veut maintenant, avec son sommet, se poser (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La France mauvais élève pour le recyclage des emballages plastiques et déchets ménagers
Monoprix lance des cabines de téléconsultation médicale, les médecins scandalisés
Amazon ouvre un salon de coiffure à Londres qui utilise la réalité augmentée
Le projet de Super Ligue de football est "en stand-by", assure son président Florentino Perez
La banque JPMorgan subit les foudres des fans de foot pour avoir soutenu la Super Ligue