Marchés français ouverture 2 h 30 min
  • Dow Jones

    33 980,32
    -171,69 (-0,50 %)
     
  • Nasdaq

    12 938,12
    -164,43 (-1,25 %)
     
  • Nikkei 225

    28 964,58
    -258,19 (-0,88 %)
     
  • EUR/USD

    1,0168
    -0,0012 (-0,12 %)
     
  • HANG SENG

    19 797,71
    -124,74 (-0,63 %)
     
  • BTC-EUR

    23 026,03
    -775,49 (-3,26 %)
     
  • CMC Crypto 200

    556,87
    -15,94 (-2,78 %)
     
  • S&P 500

    4 274,04
    -31,16 (-0,72 %)
     

Joe Biden tenu en échec sur son ISF made in USA

AFP - SAUL LOEB

La "Billionaire Tax" brandie par le président américain est applaudie par l'opinion publique. Mais elle n'a quasi aucune chance d'être adoptée.

On allait voir ce qu'on allait voir… et l'on n'a rien vu. Comme à chaque fois qu'elle se donne un président démocrate (gauche), l'Amérique ne parvient pas à réduire le gouffre des inégalités qui se creuse, alors que la fortune des milliardaires américains représente aujourd'hui 19% du PIB national, contre 9% il y a dix ans et 2% en 1982.

Ce n'est pas une surprise. C'est une déception. , a présenté en mars une proposition ambitieuse. Sa "Billionaire Tax" prévoit de taxer les ménages disposant d'un patrimoine de plus de 100 millions de dollars (les 0,01% les plus riches) de minimum 20% sur leurs revenus, et, surtout, sur les plus-values latentes de leurs actions, actifs financiers et immobiliers. Car les plus richissimes, Jeff Bezos, Mark Zuckerberg, Elon Musk, sont de gros actionnaires d'entreprises cotées qui ne distribuent pas de dividendes, se versent un salaire faible et ne vendent pas leurs actions, ce qui limite leur revenu taxable. La mesure est censée rapporter 360 milliards de dollars sur dix ans alors que les 700 milliardaires américains ont vu leur fortune s'accroître de 1.000 milliards en 2021, selon la Maison-Blanche.

Lire aussi

Le barrage du Congrès

La "Billionaire Tax" est applaudie par l'opinion publique. On imagine le citoyen moyen horrifié à toute idée d'impôt sur la fortune, sacrilège au pays de l'American dream. Mais selon un sondage Data for Progress, 59% des électeurs soutiennent cette proposition, seulement 31% s'y opposent. Même chez les électeurs républicains (droite), l'approbation l'emporte, à 46% contre 43%. Les Américains sont d'autant plus impatients qu'ils ont appris par le site de médias ProPublica, en juin 2021, que les 25 Américains les plus riches ne payaient en moyenne que 3,4% d'impôt fédéral sur le revenu, contre 14% pour les classes moyennes! Et pourtant, ce made in USA n'a aucune chance d'être adopté en l'état par le Congrès.

Le président a fait une précédente tentative, au printemps 2021: il voulait doubler l'impôt sur les pl[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles