Publicité
La bourse ferme dans 2 h 14 min
  • CAC 40

    7 776,65
    -88,05 (-1,12 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 985,75
    -48,68 (-0,97 %)
     
  • Dow Jones

    38 712,21
    -35,21 (-0,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,0798
    -0,0016 (-0,15 %)
     
  • Gold future

    2 337,30
    -17,50 (-0,74 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 748,82
    -1 525,57 (-2,37 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 424,40
    +11,45 (+0,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,38
    -0,12 (-0,15 %)
     
  • DAX

    18 438,13
    -192,73 (-1,03 %)
     
  • FTSE 100

    8 188,90
    -26,58 (-0,32 %)
     
  • Nasdaq

    17 608,44
    +264,89 (+1,53 %)
     
  • S&P 500

    5 421,03
    +45,71 (+0,85 %)
     
  • Nikkei 225

    38 720,47
    -156,24 (-0,40 %)
     
  • HANG SENG

    18 112,63
    +174,79 (+0,97 %)
     
  • GBP/USD

    1,2788
    -0,0012 (-0,09 %)
     

Joe Biden annonce une nouvelle livraison d’armes et de munitions à l’Ukraine

Joe Biden et Volodymyr Zelensky se sont rencontrés en marge du sommet du G7 dimanche 21 mai à Hiroshima.  - Credit:BRENDAN SMIALOWSKI / AFP
Joe Biden et Volodymyr Zelensky se sont rencontrés en marge du sommet du G7 dimanche 21 mai à Hiroshima. - Credit:BRENDAN SMIALOWSKI / AFP

Joe Biden rencontrait son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky lors d'une réunion bilatérale, dimanche 21 mai, en marge du sommet du G7 au Japon. À cette occasion, le président américain a annoncé la fourniture de nouvelles armes et de munitions américaines à l'Ukraine. Ces nouvelles cargaisons incluront « des munitions, de l'artillerie, des véhicules blindés », a précisé Joe Biden, quelques jours après avoir donné aux alliés de Washington son accord pour fournir des avions de combat F-16 à l'Ukraine.

Joe Biden, qui a surmonté vendredi ses réticences de longue date en se disant prêt à autoriser d'autres pays à fournir à Kiev les avions de combat que Volodymyr Zelensky réclame depuis longtemps, des F-16 de fabrication américaine. Une décision « historique », avait aussitôt salué le président ukrainien.

La doctrine n'a « pas changé »

Washington va désormais soutenir une initiative commune de ses alliés pour former des pilotes ukrainiens sur des F-16. Pendant la durée de cet entraînement, qui devrait prendre des mois, les Occidentaux décideront du calendrier de livraison des avions, de leur nombre ainsi que des pays qui les fourniront.

La Maison-Blanche a cependant assuré que la doctrine américaine n'avait « pas changé ». Même avec une aide militaire dorénavant étendue aux avions de combat, « les États-Unis ne facilitent pas, et ne soutiennent pas, des attaques sur le sol russe ». « Les Ukrainiens ont constamment indiqué qu'ils sont prêts à respecter cette posi [...] Lire la suite