Publicité
Marchés français ouverture 1 h 18 min
  • Dow Jones

    38 989,83
    -97,57 (-0,25 %)
     
  • Nasdaq

    16 207,51
    -67,39 (-0,41 %)
     
  • Nikkei 225

    40 097,63
    -11,57 (-0,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,0851
    -0,0008 (-0,08 %)
     
  • HANG SENG

    16 175,48
    -420,49 (-2,53 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 193,63
    +3 559,01 (+6,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    5 130,95
    -6,13 (-0,12 %)
     

La Joconde vandalisée au Louvre, comment les musées assurent leurs œuvres ?

Marechal Aurore/ABACA

Dimanche, La Joconde a été prise pour cible par les militants écologistes. Ces derniers ont jeté de la soupe sur le célèbre tableau de Léonard de Vinci pour revendiquer «le droit à une alimentation saine et durable». Protégé par une vitre blindée de quatre mètres de haut sur quatre mètres de large, l'œuvre n’a pas été abîmée. Et heureusement, car depuis que le peintre italien en a fait cadeau à François 1er en 1518, le tableau à la valeur inestimable n’est pas assuré. En cas de dégradation, c’est à l’Etat qu’il reviendrait de payer la facture.

La Joconde est loin d’être un cas isolé. «Peu d’œuvres des musées publics, soumis au régime des appels d’offres, sont en réalité assurées», appuie Daphné de Marolles, responsable en France de la souscription Art & Specie and Private Clients chez AXA XL, l’entité d’AXA spécialisée dans l’assurance des grands risques. En règle générale, l’État assure directement les collections permanentes des musées publics. C’est le cas, par exemple, pour les 450 000 œuvres du Louvre», complète AXA XL.

La règle diffère pour les collections permanentes des musées privés. Pour ces dernières, Liberty, assureur spécialisé installé depuis cinq ans en France, explique que coût de l’assurance varie en fonction de la nature de l’œuvre, de sa fragilité ou encore des moyens de protection dont elle bénéficie. Le prix de l’assurance - qui reste confidentiel - varie aussi si l’artiste est encore vivant ou non. Ces contrats types «tout risque sauf» prennent en compte les (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Norvège : le fonds souverain explose les compteurs en Bourse, Apple, Google et Microsoft ont rapporté gros
CAC 40 : la Bourse vers un nouveau record, la BCE attendue au tournant après les chiffres de la croissance
Croissance : l’économie française a calé au second semestre, que fera le PIB en 2024 ?
Ryanair, Transavia, Easyjet, Volotea… les nouvelles liaisons aériennes low-cost depuis vos régions
RATP : les syndicats appellent à la grève du «5 février au 9 septembre»