La bourse ferme dans 6 h 24 min
  • CAC 40

    5 796,35
    +93,13 (+1,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 692,02
    +55,58 (+1,53 %)
     
  • Dow Jones

    30 932,37
    -469,63 (-1,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,2042
    -0,0045 (-0,37 %)
     
  • Gold future

    1 745,30
    +16,50 (+0,95 %)
     
  • BTC-EUR

    39 278,47
    +1 448,41 (+3,83 %)
     
  • CMC Crypto 200

    949,20
    +16,06 (+1,72 %)
     
  • Pétrole WTI

    62,55
    +1,05 (+1,71 %)
     
  • DAX

    13 954,55
    +168,26 (+1,22 %)
     
  • FTSE 100

    6 594,98
    +111,55 (+1,72 %)
     
  • Nasdaq

    13 192,35
    +72,95 (+0,56 %)
     
  • S&P 500

    3 811,15
    -18,19 (-0,48 %)
     
  • Nikkei 225

    29 663,50
    +697,49 (+2,41 %)
     
  • HANG SENG

    29 452,57
    +472,36 (+1,63 %)
     
  • GBP/USD

    1,3947
    +0,0024 (+0,17 %)
     

"Le job a dû être fait" : le chef étoilé Laurent Azoulay revient sur l'édition 2021 du guide Michelin

franceinfo
·1 min de lecture

Le guide Michelin aurait-il dû se mettre en pause cette année ? Il a dévoilé son palmarès 2021, lundi 18 janvier. Le maintien de cette édition a fait débat. Les restaurateurs traversent une période particulièrement difficile, en raison de la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19, et sont restés fermés une bonne partie de l'année 2020."C'est une décision importante pour soutenir la profession malgré le contexte et peut-être en raison même du contexte. Il était nécessaire de maintenir cette annonce", s'est défendu le directeur du guide, Gwendal Poullennec.

Un renfort d'inspecteurs

"Puisqu'ils ont sorti une édition, le job a dû être fait", estime auprès de franceinfo Laurent Azoulay, chef du restaurant L'Ekrin, à Méribel (Savoie). "De ce que j'ai compris, il y a également des renforts d'inspecteurs de l'étranger qui sont venus pour soutenir les inspecteurs français et faire les visites qu'il fallait pour clôturer l'édition 2021", a poursuivi celui qui a conservé son étoile. "Nos inspecteurs et inspectrices ont réalisé le même nombre de repas que les années précédentes", a affirmé au micro d'Europe 1 Gwendal Poullennec.

Si Laurent Azoulay comprend la démarche de publier une édition afin de soutenir les restaurateurs, il reste partagé sur les étoiles perdues par certains. "Tous les chefs qui (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi