La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 570,19
    -52,40 (-0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 130,84
    -39,03 (-0,94 %)
     
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,44 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1732
    -0,0040 (-0,34 %)
     
  • Gold future

    1 753,90
    -2,80 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    40 056,72
    -947,34 (-2,31 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 193,48
    -32,05 (-2,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,96
    -0,65 (-0,90 %)
     
  • DAX

    15 490,17
    -161,58 (-1,03 %)
     
  • FTSE 100

    6 963,64
    -63,84 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,96 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3737
    -0,0059 (-0,43 %)
     

Joaquin Phoenix réclame la libération des deux ours qui ont inspiré le dessin animé "Frère des ours"

·2 min de lecture
Joaquin Phoenix à la Berlinale de Berlin, le 20 février 2018 - Stefanie LOOS / AFP
Joaquin Phoenix à la Berlinale de Berlin, le 20 février 2018 - Stefanie LOOS / AFP

Joaquin Phoenix poursuit son combat pour la cause animale. L'acteur américain demande à Bearadise Ranch, un parc situé en Floride, de libérer des ours, dont d'eux qui ont inspiré le dessin animé Disney Frère des ours, rapporte le site The Hollywood Reporter.

Sur son site, Bearadise Ranch assure vouloir "sensibiliser le public à la préservation et à la conservation de l’habitat pour toutes les espèces d’ours". Il avance également que deux de ses résidents, Bruno et Bambi, ont été utilisés pour inspirer les personnages principaux du film d'animation, sorti en 2003.

Mais les deux animaux en question, ainsi que les onze autres ours de Bearadise Ranch, sont aussi mis en scène dans un spectacle itinérant, où ils sont contraints à faire le tour de différentes foires, festivals et événements sur demande. Selon le site web du parc, ils sont aussi disponibles pour les mariages, les anniversaires et les pique-niques d’entreprise, et peuvent être "loués" pour apparaître dans des films, des émissions de télévision et des publicités.

"Ces ours méritent mieux"

Cette histoire touche tout particulièrement Joaquin Phoenix: au-delà de son engagement pour le bien-être animal, l'acteur a prêté sa voix au personnage principal du dessin animé, Kenai. Alerté par la PETA, le comédien de 46 ans a envoyé une lettre à l'intention de la propriétaire du parc. Il y réclame que les ours soient libérés et confiés à un sanctuaire adapté pour qu'ils puissent prendre leur "retraite".

"Ces ours méritent mieux qu’une vie sur la route, où on les prive de tout ce qui est naturel et important pour eux, et si vous vous mettiez à leur place, je suis sûr que vous vous en rendriez compte aussi", a intimé l'acteur.

"Vous savez très bien que les ours sont des animaux curieux et complexes qui aiment grimper, creuser, fouiller et jouer", a écrit Phoenix. "Leur sens aigu de l’odorat et leurs grandes pattes ont évolué pour qu’ils puissent chercher des compagnons et de la nourriture sur de longues distances. Mais ces facultés sont gâchées par la tournée des foires du coin, où ils sont destinés à être transportés dans des cages, lorsqu’ils ne sont pas en train de passer des cerceaux sur leur tête ou de jongler avec des ballons de basket devant une foule d’étrangers".

L'acteur demande au parc d'envisager "de mettre fin aux tournées et aux déplacements", et de donner à tous les ours de l'établissement "la chance de vivre comme des ours". "Si vous voulez faire ce qui est vraiment la meilleure chose pour eux, laissez-moi vous aider à prendre des dispositions pour les faire transférer dans un sanctuaire spécialisé".

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles