La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 838,61
    +580,29 (+1,69 %)
     
  • Nasdaq

    15 063,34
    +166,50 (+1,12 %)
     
  • Nikkei 225

    29 639,40
    -200,31 (-0,67 %)
     
  • EUR/USD

    1,1752
    +0,0056 (+0,48 %)
     
  • HANG SENG

    24 510,98
    +289,44 (+1,19 %)
     
  • BTC-EUR

    37 946,18
    +1 082,50 (+2,94 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 117,45
    +8,53 (+0,77 %)
     
  • S&P 500

    4 460,15
    +64,51 (+1,47 %)
     

JO - Voile - RS:X (F) - Charline Picon, médaillée d'argent en planche à voile RS:X aux JO de Tokyo : « C'est magique, c'est beau »

·4 min de lecture

La Française Charline Picon était satisfaite de sa dernière régate, remportée samedi, qui lui a permis de décrocher la médaille d'argent en planche à voile RS:X aux JO de Tokyo. « Comment avez-vous vécu la medal race, que vous avez remportée et qui vous donne la médaille d'argent ?
J'ai bien cru à un moment que ce serait l'or car la Chinoise (Yunxiu Lu) était un peu plus loin, mais la Polonaise et l'Italienne se sont fait prendre (deux concurrentes devaient se placer entre Picon et Lu pour que la Française remporte l'or). C'est un grand bonheur, j'espère avoir fait vibrer mes proches en France et j'ai hâte de les retrouver. C'est l'anniversaire de ma fille aujourd'hui (samedi), elle a quatre ans, donc bon anniversaire ma Lou ! Arriver sur la medal race en étant sûre de repartir avec une médaille, c'était déjà assez fort, mais améliorer la couleur en gagnant cette medal race, je ne peux rien faire de mieux. C'est magique, c'est beau quoi... lire aussi Le classement général Que représente cette médaille ?
Les gens ne se rendent pas compte de ce qu'est une préparation olympique dans des sports comme les nôtres, où on est en lumière seulement tous les quatre ans. Tout mon quotidien est autour de ça, la famille subit, la petite aussi. Je suis obligée de lui dire que non, je n'ai pas envie de jouer car je dois me reposer, alors qu'elle n'a pas demandé que maman fasse les Jeux... C'est quand même des projets de vie énormes et il faut beaucoup de monde autour. Évidemment, c'est la médaille qui récompense les performances de ma semaine, mais elle représente toute une équipe. J'ai une petite pensée pour tous mes partenaires, les jeunes garçons qui se sont donnés pour me faire progresser, j'ai hâte de les appeler. Mes entraîneurs, Cédric et Julien, m'ont mis dans des conditions que je n'avais jamais connues. Quand je revenais d'une régate, tout était déjà rangé, et ils me disaient "Allez va vite faire ta récup..." C'était incroyable, c'est chouette de récompenser tout le monde avec une belle médaille. « Ce (samedi) matin, j'étais sûre d'avoir une médaille mais je m'étais mis une pression de malade, j'ai dit à Cédric (Leroy, son entraîneur) que j'étais liquide mais bon, c'est comme ça que je fonctionne : plus je sens les jambes en coton, mieux c'est ! » En quoi est-elle différente de votre titre olympique, à Rio en 2016 ?
Rio, c'était la première, c'est l'or. Là, il y a deux jours, j'ai déjà lâché un peu d'émotion. Ça va venir mais ça fait un peu bizarre de ne voir personne même si heureusement, c'était une journée de repos, il y avait donc un peu des copains de l'équipe. Mais il n'y a pas la famille et à Rio, l'émotion venait aussi de tout ça. Après, il y a quoi qu'il arrive la pression que je me mets moi-même. Ce (samedi) matin, j'étais sûre d'avoir une médaille mais je m'étais mis une pression de malade, j'ai dit à Cédric (Leroy, son entraîneur) que j'étais liquide mais bon, c'est comme ça que je fonctionne : plus je sens les jambes en coton, mieux c'est ! C'était un pari énorme. En planche à voile Mistral, des nanas extraordinaires ont eu plusieurs médailles olympiques mais c'était une autre époque. Là, en RS:X, il n'y a jamais eu de doublé, je suis la seule et il n'y en aura pas d'autres car c'est la fin (En 2024, les windfoils remplaceront les RS:X) ! lire aussi Le tableau des médailles Pensez-vous à 2024 ?
Je devrais prendre dix kilos avec le foil, donc j'attends plutôt les propositions des supports en double mixte ou filles, et j'irai certainement si c'est intéressant. Je suis à un point de ma carrière où j'ai envie d'être dans le partage, ce qui s'est passé aussi avec mes partenaires d'entraînement. Faire du double, ça pourrait m'intéresser. Si c'est la fin, c'est la fin, mais je n'ai rien décidé. Je vais savourer, rentrer, me poser un peu, manger un croissant car il y en avait des supers à l'hôtel. Ça fait trois semaines que je les vois tous les matins et je me disais non ! Il y a du champagne aussi, alors qu'il n'y a pas eu d'alcool depuis un petit moment. On va peut-être boire une petite coupette quand même... » lire aussi Toute l'actualité des JO de Tokyo

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles