La bourse ferme dans 8 h 20 min
  • CAC 40

    6 650,91
    0,00 (0,00 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 165,48
    +6,97 (+0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 869,37
    +71,37 (+0,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,1680
    -0,0022 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 741,30
    -10,70 (-0,61 %)
     
  • BTC-EUR

    36 129,98
    -1 728,67 (-4,57 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 045,92
    -55,60 (-5,05 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,41
    +0,96 (+1,27 %)
     
  • DAX

    15 573,88
    +42,13 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 063,40
    0,00 (0,00 %)
     
  • Nasdaq

    14 969,97
    -77,73 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 443,11
    -12,37 (-0,28 %)
     
  • Nikkei 225

    30 183,96
    -56,10 (-0,19 %)
     
  • HANG SENG

    24 605,58
    +396,80 (+1,64 %)
     
  • GBP/USD

    1,3683
    -0,0021 (-0,15 %)
     

JO de Tokyo : la France éliminée dès le premier tour, corrigée 4-0 par le Japon

·1 min de lecture

Le parcours de l'équipe de France de football aux Jeux de Tokyo s'est arrêté dès le premier tour après la correction reçue face au Japon 4-0 lors du troisième et dernier match de poules, mercredi à Yokohama. Face au pays-hôte et sous les yeux de très nombreux journalistes locaux, les Bleus de Sylvain Ripoll ont encaissé des buts de Takefusa Kubo (27e), de l'ancien Marseillais Hiroki Sakai (34e), de Koji Miyoshi (70e) et de Daizen Maeda (90+1).

Avec deux défaites et une seule victoire, les Français terminent troisièmes du groupe A derrière le Japon (1er) et le Mexique (2e), qui filent en quarts. Les Bleus devaient s'imposer avec deux buts d'écart pour se qualifier. Mais André-Pierre Gignac et Téji Savanier, les héros de la victoire renversante contre l'Afrique du Sud (4-3) au match précédent, n'ont pu sauver les Bleus cette fois. 

Onze buts en trois matches

Pire, Savanier a même dû quitter ses coéquipiers à la 38e minute après un coup, remplacé par Enzo Le Fée. Et l'attaquant nantais Randal Kolo Muani a aussi dû quitté les siens prématurément (74e), mais en raison d'un carton rouge, après consultation de la VAR, pour une grosse semelle sur Miyoshi.

Les difficultés défensives françaises, criantes depuis le début du tournoi, sont à nouveau apparues au grand jour mercredi. En trois matches, les Français auront ainsi encaissé 11 buts. Impossible d'aller plus loin dans la compétition dans ces conditions. Composée tardivement en raison du refus de nombreux clubs de libérer des joueur...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles