Marchés français ouverture 58 min
  • Dow Jones

    34 751,32
    -63,07 (-0,18 %)
     
  • Nasdaq

    15 181,92
    +20,39 (+0,13 %)
     
  • Nikkei 225

    30 499,48
    +176,14 (+0,58 %)
     
  • EUR/USD

    1,1774
    +0,0003 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    24 722,55
    +54,70 (+0,22 %)
     
  • BTC-EUR

    40 835,26
    -497,19 (-1,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 230,64
    -2,65 (-0,22 %)
     
  • S&P 500

    4 473,75
    -6,95 (-0,16 %)
     

JO de Tokyo : les Bleus du basket en finale après une victoire de légende contre la Slovénie !

·2 min de lecture

L'équipe de France de basket a arraché un succès fou en demi-finales des Jeux olympiques face à la Slovénie de Luka Doncic (90-89). Nicolas Batum, d'un contre fabuleux sur la dernière action de la partie, a permis aux Bleus de se qualifier pour la finale face à la Team USA. Tout simplement géant.

Géant, extraordinaire, fabuleux : les mots manquent pour qualifier l'incroyable qualification des Bleus du basket pour la finale des Jeux olympiques, jeudi à Tokyo. L'équipe de France a arraché une victoire légendaire face à la Slovénie de Luka Doncic (90-89), à l'issue d'une demi-finale irrespirable de bout en bout. Nicolas Batum a été le héros tricolore d'un contre monstrueux sur la dernière action slovène, à la dernière seconde de la partie, à la manière de LeBron James en finales NBA contre les Golden State Warriors. Nando de Colo et Evan Fournier, avec respectivement 25 et 23 points, ont eux aussi été grandioses. 

L'équipe de France se qualifie ainsi pour la deuxième finale olympique dans son histoire, après l'argent des Jeux de Sydney en 2000. Elle y rencontrera bien évidemment la Team USA de Kevin Durant, qu'elle avait battue superbement en ouverture du tournoi, samedi matin à 4h30 heure française. Préparez vos réveils ! 

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Le contre fabuleux de Nicolas "Batman" Batum 

La médaille est donc assurée pour Vincent Collet et ses hommes, qui auront un Everest à gravir face aux triples tenants américains du titre (2008, 2012, 2016). Mais avant de penser à réitérer l'...

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles