La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 570,19
    -52,40 (-0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 130,84
    -39,03 (-0,94 %)
     
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,44 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1732
    -0,0040 (-0,34 %)
     
  • Gold future

    1 753,90
    -2,80 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    40 561,86
    -992,53 (-2,39 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 193,48
    -32,05 (-2,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,96
    -0,65 (-0,90 %)
     
  • DAX

    15 490,17
    -161,58 (-1,03 %)
     
  • FTSE 100

    6 963,64
    -63,84 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,96 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3737
    -0,0059 (-0,43 %)
     

JO - Surf (F) - Comme Johanne Defay, Pauline Ado a été battue en 8es de finale

·2 min de lecture

Après Johanne Defay, l'autre Française en lice Pauline Ado a été éliminée ce lundi en 8es de finale, par l'Australienne Sally Fitzgibbons. Après deux jours de compétition, il n'y a plus de Françaises en lice dans l'épreuve de surf de ces drôles de JO de Tokyo. Johanne Defay a été éliminée à la surprise générale en 8es de finale ce lundi matin et Pauline Ado vient de suivre le même chemin. Ce résultat est moins déceptif pour la surfeuse basque : non seulement elle ne faisait pas partie des favorites comme Defay mais elle qui n'est plus dans l'élite depuis des années est tombée face à la numéro 3 mondiale, l'Australienne Sally Fitzgibbons. Des vagues affligeantes Si les conditions étaient pour le moins médiocres en début de journée et notamment lors de la série de Defay, elles ne se sont pas du tout arrangées au fil de la matinée. À cause d'un vent fort et latéral, l'océan marron était plus que brouillon et désordonné, donnant lieu à un spectacle très limite mais surtout pas au niveau d'une épreuve olympique. Ce n'est même pas digne d'une épreuve du circuit QS (2e division), c''est dire le niveau affligeant des vagues, si tant est qu'on puisse encore parler de vagues à surfer, les sections étant très courtes. Dans ces conditions, Pauline Ado n'a pas grand-chose à se reprocher. Elle s'est battue avec ses armes, sauf que Fitzgibbons était déchaînée. L'Australienne a pris treize vagues en trente minutes quand la Française a tenté sa chance seulement cinq fois sur ce spot scabreux de Tsurigasaki. Quand Fitzgibbons a scoré un 5,83 puis un 5,03 sur sa dernière vague, Ado n'a trouvé qu'un 4,80 et un back up à 4,23. Résultat : 10,86 - 9,03. lire aussi Le tableau des 8es et des quarts En quarts de finale, Sally Fitzgibbons sera opposée à la Japonaise Amuro Tsuzuki, laquelle a créé une petite surprise en éclipsant la Brésilienne Tatiana Weston-Webb.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles