Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 151,22
    +19,69 (+0,05 %)
     
  • Nasdaq

    16 037,47
    +40,65 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    39 233,71
    +135,01 (+0,35 %)
     
  • EUR/USD

    1,0852
    +0,0029 (+0,27 %)
     
  • HANG SENG

    16 634,74
    -91,12 (-0,54 %)
     
  • Bitcoin EUR

    49 180,93
    +1 759,05 (+3,71 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    5 088,66
    -0,14 (-0,00 %)
     

JO de Paris 2024 : le prix de la nuit d’hôtel en légère baisse pour la période

3534679

«La patience est l'art d'espérer», disait Luc de Clapiers, marquis de Vauvenargues. Les touristes ou spectateurs qui ne se sont pas précipités cet été afin de trouver un logement en vue des Jeux olympiques l’été prochain ont peut-être réalisé la bonne affaire. Comme Capital vous le relayait déjà au mois d’août, les prix des nuitées dans les hôtels parisiens et franciliens explosaient, un an avant l’événement planétaire qui devrait attirer 15 à 20 millions de personnes. Des prix multipliés par 16 par exemple, comme cet hôtel d’Essonne dont les prix bondissaient de 900%, de 39 euros la nuit en temps normal, à 351 euros. Mais il semblerait que le phénomène se tasse à en croire les données compilées par Le Parisien, en ce début décembre.

Les prix baissent, mais ils restent toujours extrêmement élevés, et trouver un bon prix aujourd’hui semble illusoire. Cependant, si nos confrères avaient noté des tarifs multipliés en moyenne par 6,6 cet été, ils ne le sont «que» par 4,3 actuellement. Cela vaut pour une chambre double avec salle de bains, petit-déjeuner inclus. À Paris, par exemple, sur quatre hôtels passés au crible, trois voient leurs prix en baisse. Un dans le XIII arrondissement, affiché à plus de 118 euros la nuit en 2023, était passé à 604 euros cet été. Il est désormais affiché à un peu plus de 371 euros. Idem pour un autre sur les Champs-Elysées, à 184 euros en temps normal, loué 769 euros cet été et désormais à 663 euros.

Dans le XVe arrondissement, quartier Vaugirard, cet (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Qu'est-ce que la COP (Conférence des Parties) ?
Escroquerie : elle dérobe 36 000 euros de chèques cadeaux
Entreprises : pas écolo, désuètes… est-ce la fin des cartes de visite ?
Allemagne : la faiblesse généralisée de la croissance en Europe plombe les exportations
Hausse du prix de la carte grise, polémique pour le pâtissier Cédric Grolet... Le flash éco du jour