La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 097,21
    +1,22 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 178,01
    +4,03 (+0,10 %)
     
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,67 (+0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0874
    -0,0018 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    1 943,90
    -2,80 (-0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    21 122,22
    -141,05 (-0,66 %)
     
  • CMC Crypto 200

    526,66
    +9,65 (+1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,38
    -1,63 (-2,01 %)
     
  • DAX

    15 150,03
    +17,18 (+0,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 765,15
    +4,04 (+0,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,30 (+0,95 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 382,56
    +19,81 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    22 688,90
    +122,12 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2395
    -0,0012 (-0,10 %)
     

JO de Paris 2024: Avec la Loi olympique, les sénateurs passent les caméras « augmentées » au crible

SECURITE - « Il ne faudrait pas tomber dans une surenchère sécuritaire attentatoire aux libertés individuelles », prévient le sénateur PS Jean-Jacques Lozach.

Caméras boostées aux algorithmes, scanners corporels mais aussi de nouveaux types de contrôles antidopage… Le projet de loi sur les Jeux olympiques, très axé sur la sécurité, va être examiné avec attention au Sénat mardi et mercredi.

La mesure principale est d’autoriser les caméras dites « augmentées » permettant de détecter des mouvements de foules suspects. « L’enjeu est aussi de tirer les leçons de ce qui s’est passé au Stade de France avec la finale de la Ligue des champions » fin mai 2022, résume à l’AFP le sénateur LR Michel Savin.

La cérémonie d’ouverture en tête

Entre des spectateurs sans billets escaladant les grilles, des détenteurs de billets bloqués à l’entrée, des familles aspergées de gaz lacrymo par la police ou encore des vols et des agressions, la finale avait tourné au cauchemar. Et ce fiasco avait ravivé les craintes entourant la sécurisation des JO de Paris, en particulier la cérémonie d’ouverture sur la Seine, une configuration inédite.

La ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra, et le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, viendront défendre un texte de 19 articles présenté jusqu’ici comme « mineur » ou « technique ».

Testés pour la coupe du monde de rugby

Réclamée notamment par le délégué interministériel au(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
JO 2024 : « Les habitants font plus attention », comment le street art rend les terrains de basket parisiens plus sexy
JO de Paris 2024 : Les Jeux coûteront 380 millions d’euros à Paris, selon Anne Hidalgo
JO-2024 : Valérie Pécresse refuse de « céder au chantage » et retarder l’ouverture à la concurrence des bus franciliens