Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    40 397,61
    +110,08 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    17 996,19
    +269,25 (+1,52 %)
     
  • Nikkei 225

    39 599,00
    -464,79 (-1,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,0892
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • HANG SENG

    17 635,88
    +218,20 (+1,25 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 954,44
    +604,21 (+0,98 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 385,66
    -19,67 (-1,40 %)
     
  • S&P 500

    5 561,67
    +56,67 (+1,03 %)
     

JO de Paris 2024 : une centaine de sans-papiers employés illégalement sur des chantiers

Adobe Stock

Pas de contrat de travail ni de fiche de paie… Dix travailleurs sans-papiers étaient employés illégalement sur les chantiers des Jeux olympiques 2024, qui doivent se tenir à Paris. Ils ont assigné leurs ex-employeurs aux prud’hommes le 20 juin dernier et l’audience, qui s’est tenue au début du mois, a été renvoyée au 6 décembre prochain. Mais d’après la cellule investigation de Radio France, ils seraient en réalité une centaine de clandestins à avoir travaillé dans ces conditions. Certains ont même été recrutés par un réseau franco-turc.

Sur les chantiers des Jeux olympiques 2024, deux géants du BTP se partageaient les tâches : GCC et Spie Batignolles. Mais ces derniers recouraient à neuf entreprises sous-traitantes, qui n’ont pas hésité à employer des travailleurs sans-papiers en toute illégalité.

Mais comme l’indique Radio France, dans le cadre de la procédure lancée par les travailleurs, sur les neuf entreprises sous-traitantes identifiées, trois d’entre elles ont fermé. Par une procédure amiable, elles ont été simplement radiées des registres du commerce. Les entreprises EPS et ISO-TP ont, les premières, cessé d’exister quelques heures avant la saisine des prud’hommes. Résultat, aucune action ne peut être intentée contre elles ou leurs anciens gérants.

L’enquête menée par Radio France montre aussi que, outre cette première procédure, quatorze autres ouvriers ont également assigné leurs employeurs devant les prud’hommes. Sur les onze entreprises visées, neuf ont été placées (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Michel Polnareff, roi des cigales… et du meilleur coup publicitaire
20 ans après le Concorde, l’incroyable futur de l’aviation prépare son décollage
Islande : grève des femmes pour lutter contre l’inégalité salariale
Voyage en avion : bientôt la fin des bagages cabine payants en Europe ?
Qui a provoqué la fuite d’un gazoduc et saboté un câble de télécommunications, entre la Finlande et l'Estonie ?