La bourse ferme dans 28 min
  • CAC 40

    6 550,02
    +94,21 (+1,46 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 094,30
    +50,67 (+1,25 %)
     
  • Dow Jones

    33 948,41
    -22,06 (-0,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,1726
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • Gold future

    1 779,20
    +15,40 (+0,87 %)
     
  • BTC-EUR

    36 190,42
    -1 458,39 (-3,87 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 063,03
    -0,81 (-0,08 %)
     
  • Pétrole WTI

    69,67
    -0,62 (-0,88 %)
     
  • DAX

    15 341,53
    +209,47 (+1,38 %)
     
  • FTSE 100

    6 978,94
    +75,03 (+1,09 %)
     
  • Nasdaq

    14 706,61
    -7,29 (-0,05 %)
     
  • S&P 500

    4 351,30
    -6,43 (-0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    29 839,71
    -660,34 (-2,17 %)
     
  • HANG SENG

    24 221,54
    +122,40 (+0,51 %)
     
  • GBP/USD

    1,3643
    -0,0016 (-0,12 %)
     

JO : l'équipe de France de triathlon médaillée de bronze en relais mixte

·1 min de lecture

Les triathlètes français ont décroché la médaille de bronze du relais mixte des Jeux olympiques de Tokyo samedi, première médaille olympique de l'histoire de la discipline pour la France, après le frustrant échec de Vincent Luis en individuel en début de semaine.

Léonie Périault, Dorian Coninx, Cassandre Beaugrand et Vincent Luis ont terminé derrière la Grande-Bretagne (1re) et les Etats-Unis (2e) dans cette discipline qui a fait ses débuts aux JO en 2000 à Sydney. Les Bleus, triples champions du monde en titre de la spécialité, ramènent à la France sa 14e médaille de ces Jeux après une impressionnante remontée dans la deuxième partie du relais.

"J'ai été mis dans de bonnes dispositions. C'est important de réagir après les individuelles. Les gens ont un peu la mémoire courte, on a tous fait ici des top 5, la France est une nation dominante du triathlon mondial. On a ramené une médaille, on bosse dure, on mérite plus de respect que ce qui a nous été donné après l'individuel", a déclaré sur France 2 le N.1 français Vincent Luis, favori de l'individuel mais seulement 13e.

La révélation Léonie Périault

Ce format, qui faisait à Tokyo ses débuts olympiques, consiste pour chacun des relayeurs à effectuer un triathlon courte distance (300 m de natation, 6,8 km de cyclisme, 2 km de course à pied). Il s'agit du premier podium olympique d'un relais mixte français déjà maintes fois décoré dans les compétitions internationales (4 titres mondiaux en 2015, 2018, 2019, 2020, 3 titres européen...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles