La bourse ferme dans 6 h 57 min
  • CAC 40

    6 632,51
    -69,47 (-1,04 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 152,39
    -42,53 (-1,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 764,82
    +506,50 (+1,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1740
    -0,0007 (-0,06 %)
     
  • Gold future

    1 756,80
    +7,00 (+0,40 %)
     
  • BTC-EUR

    38 375,31
    +409,27 (+1,08 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 122,37
    +13,45 (+1,21 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,36
    +0,06 (+0,08 %)
     
  • DAX

    15 506,04
    -137,93 (-0,88 %)
     
  • FTSE 100

    7 047,41
    -30,94 (-0,44 %)
     
  • Nasdaq

    15 052,24
    +155,40 (+1,04 %)
     
  • S&P 500

    4 448,98
    +53,34 (+1,21 %)
     
  • Nikkei 225

    30 248,81
    +609,41 (+2,06 %)
     
  • HANG SENG

    24 192,16
    -318,82 (-1,30 %)
     
  • GBP/USD

    1,3712
    -0,0008 (-0,06 %)
     

JO - Hand (F) - « Trop d'erreurs stupides », regrette le sélectionneur des handballeuses néerlandaises

·2 min de lecture

Emmanuel Mayonnade, le sélectionneur français des Pays-Bas, écrasés par l'équipe de France (22-32) mercredi en quarts de finale des JO de Tokyo, regrettait la très mauvaise entame de match de son équipe. Emmanuel Mayonnade, sélectionneur des Pays-Bas, battus par l'équipe de France de handball féminin (22-32) en quarts de finale des Jeux Olympiques : « On a fait trop d'erreurs stupides. On était en retard pratiquement tout le temps. Leur gardienne a fait des arrêts importants aussi. Tout allait dans le mauvais sens pendant les dix premières minutes. Je ne veux pas dire que c'était déjà terminé, parce que tout est possible, mais ne pas bien commencer contre ce genre d'équipes, ça diminue tes chances. C'est presque nous, notre manque d'engagement qui nous a surpris, notre manque de constance et d'énergie sur nos dix premières minutes. On a manqué de jambes et d'énergie. Bref, rien n'allait. Et l'adversaire est très, très bon. C'est une équipe capable d'aller au bout, meilleure que nous sur le papier. On aurait aimé autre chose sur les dix premières minutes. On n'a pas aidé notre gardienne dans les dix premières minutes. Emmanuel Mayonnade « Je suis très, très déçu. Très triste. Ma plus grosse déception, assurément, de ma très jeune carrière d'entraîneur » Ce n'est sans doute pas le meilleur timing (pour parler à la Fédération néerlandaise, lui qui arrive à la fin de son contrat). C'est la vie. Dans le sport, on a ce qu'on mérite. Peut-être que ce soir (mercredi), on ne mérite pas mieux. J'en suis le premier responsable en tant qu'entraîneur. Si vous me demandez maintenant, oui, j'aimerais continuer (à la tête de la sélection). Mais je ne suis pas le seul à décider. Nous savions, vu l'adversité, qu'il faudrait essayer de rester à proximité tout le temps. Mais eu égard à nos dix premières minutes... Il fallait faire des efforts différents. On n'a pas été assez rigoureuses sur des choses qu'on pensait maîtriser depuis le début de la compétition. Cinq, six, sept, huit buts de retard... On se heurte à une gardienne (Amandine Leynaud) qui fait 22 arrêts à 52 %. Un tir sur deux qu'elle attrapait, parfois dans un contexte lui permettant de relancer. C'était très compliqué pour nous. Je suis très, très déçu. Très triste. Ma plus grosse déception, assurément, de ma très jeune carrière d'entraîneur. C'est comme ça. Il va falloir aller de l'avant tous ensemble. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles