La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 638,46
    -63,52 (-0,95 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 158,51
    -36,41 (-0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 798,00
    +33,18 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1718
    -0,0029 (-0,25 %)
     
  • Gold future

    1 750,60
    +0,80 (+0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    36 415,77
    -2 154,09 (-5,58 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 067,20
    -35,86 (-3,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,95
    +0,65 (+0,89 %)
     
  • DAX

    15 531,75
    -112,22 (-0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 051,48
    -26,87 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    15 047,70
    -4,54 (-0,03 %)
     
  • S&P 500

    4 455,48
    +6,50 (+0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    30 248,81
    +609,41 (+2,06 %)
     
  • HANG SENG

    24 192,16
    -318,82 (-1,30 %)
     
  • GBP/USD

    1,3681
    -0,0040 (-0,29 %)
     

JO - Les cinq raisons de veiller pour suivre les JO de Tokyo dans la nuit de jeudi à vendredi

·3 min de lecture

Pourquoi rester au lit pendant que les meilleurs athlètes du monde s'emploient au Japon ? Voici cinq bonnes raisons de garder les yeux ouverts pour suivre les JO de Tokyo dans la nuit de jeudi à vendredi. 1. Athlétisme (H) : le dernier 50 km marche de Yohann Diniz (22h30) C'est un rendez-vous immanquable. Le dernier 50 km marche de l'histoire des Jeux Olympiques aura lieu ce jeudi soir (départ à 22h30, heure française) à Tokyo (il sera remplacé par une épreuve mixte à Paris, en 2024). Avec l'inépuisable Yohann Diniz, dont la flemme est toujours animée à 43 ans. Ce sera sa dernière course. Le Français a choisi de mettre fin à sa carrière à l'issue de cet ultime 50 km marche aux JO. C'est sur l'île d'Hokkaido que le plus grand marcheur tricolore va tenter de terminer en beauté, lui qui a été champion du monde en 2017 mais n'a jamais décroché de médaille olympique. Diniz voudra avant tout se faire plaisir et effacer la déception de Rio (2016), où il avait été victime d'ennuis gastro-intestinaux, et avait chuté plusieurs fois. Le Français va jeter ses dernières forces dans la chaleur de Sapporo. Pour l'honneur et pourquoi pas plus. 2. Canoë-kayak en ligne : des Français (es) en lice (C1 1 000 m à 3h08, K4 500 m à 3h30) Le canoë-kayak en ligne sera à l'honneur dans la nuit de jeudi à vendredi. Adrien Bart, 29 ans sera le seul engagé tricolore en canoë (C1), sur 1 000 m (3h08), lui qui vise une médaille pour ses premiers JO. Mais ce ne sera pas tout. Dans la foulée, l'équipe de France féminine de kayak entrera en action à quatre (K4) sur 500 m, avec Manon Hostens, Vanina Paoletti, Sarah Guyot et Léa Jamelot. 3. Beach-volley (F) : les États-Unis face à l'Australie en finale (4h30) Les Américaines April Ross et Alix Klineman vont défier les Australiennes Taliqua Clancy et Mariafe Artacho del Solar en finale du tournoi de beach-volley (4h30). La paire US, deuxième mondiale, a un gros coup à jouer pour décrocher son premier titre olympique. Mais les Américaines auront fort à faire contre la paire australienne, cinquième mondiale. Cette dernière a sorti les meilleures joueuses mondiales, les Canadiennes Sarah Pavan et Melissa Humana-Paredes, en quarts de finale. 4. Football (F) : une finale ouverte entre la Suède et le Canada (4 heures) Comme à Rio en 2016, les États-Unis ne remporteront pas le titre olympique. Les Américaines, qui ont remporté quatre des six finales olympiques de l'histoire, ont été éliminées en demi-finales par le Canada (0-1). Cette finale s'annonce très ouverte. Deuxièmes à Rio 2016, les Suédoises semblent plus armées que jamais pour décrocher l'or. Mais les Canadiennes ont enfin franchi le cap des demi-finales sur lequel elles butaient - troisièmes à Londres en 2012 et troisièmes à Rio. Et la victoire face aux États-Unis leur a prouvé qu'elles étaient capables de créer l'exploit. 5. Karaté (F) : Leïla Heurtault veut imiter Steven Da Costa (5h28) Elle n'a qu'à suivre l'exemple. La Française Leïla Heurtault est l'une des favorites dans la catégorie des favorites en -61 kg. Elle rêve d'une médaille d'or olympique. Et pour cela, elle devra imiter la performance de son compère tricolore Steven Da Costa, titré jeudi en -67 kg. La Mancelle de 26 ans, cinquième au ranking olympique, va entrer en lice à 5h28 face à la Vénézuélienne Claudymar Garces Sequera. lire aussi Toute l'actualité des JO de Tokyo

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles