La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 556,81
    -65,78 (-0,99 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 121,25
    -48,62 (-1,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 561,77
    -189,55 (-0,55 %)
     
  • EUR/USD

    1,1734
    -0,0037 (-0,32 %)
     
  • Gold future

    1 754,70
    -2,00 (-0,11 %)
     
  • BTC-EUR

    40 517,57
    -679,39 (-1,65 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 206,34
    -19,20 (-1,57 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,60
    -1,01 (-1,39 %)
     
  • DAX

    15 489,21
    -162,54 (-1,04 %)
     
  • FTSE 100

    6 944,02
    -83,46 (-1,19 %)
     
  • Nasdaq

    15 030,11
    -151,81 (-1,00 %)
     
  • S&P 500

    4 439,81
    -33,94 (-0,76 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3755
    -0,0042 (-0,30 %)
     

JO - Boxe (H) - Mourad Aliev, disqualifié en quarts de finale des JO de Tokyo : « C'est un scandale, c'est n'importe quoi »

·1 min de lecture

Après sa disqualification litigieuse en quarts de finale des JO de Tokyo ce dimanche face au Britannique Frazer Clarke, le boxeur français Mourad Aliev n'a pas mâché ses mots pour expliquer cette décision qu'il qualifie de « vol ». Mourad Aliev ne décolère pas. Disqualifié ce dimanche en quarts de finale des JO de Tokyo pour des coups de tête face au Britannique Frazer Clarke, le boxeur français s'est montré très critique envers l'arbitrage au micro de France Télévisions quelques minutes après son combat.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

« Ils reconnaissent qu'ils ont fait une erreur, a lancé le lourd (+91 kg). Mais comme ils l'ont écrit sur le papier : c'est trop tard. Ils ne peuvent pas revenir sur la décision. Mais c'est un scandale ça, c'est n'importe quoi. Ça veut que dire je suis quelqu'un d'innocent qu'on condamne. Tout le monde sait que je suis innocent mais on me condamne quand même. Franchement, je n'ai pas les mots. » Mourad Aliev « Vraiment c'est un vol. Franchement la boxe olympique... Je n'ai pas les mots » Le Français est resté assis de longues minutes au bord du ring pour protester cette décision, sans succès. « J'ai essayé de rester car je me suis toujours battu contre les injustices. Aujourd'hui, j'en subis une. Tous mes entraîneurs, mes supporters, tous les gens ont vu que j'ai gagné et que je me suis fait voler. Vraiment c'est un vol. Franchement la boxe olympique... Je n'ai pas les mots. » À ses côtés, le manager de l'équipe de France, John Dovi, a raconté les minutes qui ont suivi cette décision. « Le superviseur de l'organisation nous a expliqué qu'il atteste qu'il y a une erreur de l'arbitre sur le ring. Ils ont revisionné le combat à plusieurs reprises, deux fois. Ils ne voient aucune erreur de la part de Mourad mais on ne peut rien faire. Le règlement stipule qu'on ne peut pas changer la décision. » Très remonté, Mourad Aliev a refait le fil du combat pour comprendre comment une telle situation a pu se produire. « Il a été ouvert au premier round ici (il montre son arcade). Normalement le règlement stipule que lorsqu'il y a un saignement, on s'arrête. J'ai vu que l'arbitre faisait des manières, j'ai su qu'il y allait avoir une entourloupe. Ça a continué. Au deuxième round, je lui ouvre l'autre arcade. Là, il saigne à flots. Et là, ils font quoi ? Ils arrêtent le combat et ils me disqualifient pour je ne sais même pas quelle raison. Ce sont mes poings qui ont parlé. » lire aussi Toute l'actualité des JO de Tokyo

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles