La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 638,46
    -63,52 (-0,95 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 158,51
    -36,41 (-0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 798,00
    +33,18 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1718
    -0,0029 (-0,25 %)
     
  • Gold future

    1 750,60
    +0,80 (+0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    36 482,15
    -2 104,40 (-5,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 067,20
    -35,86 (-3,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,95
    +0,65 (+0,89 %)
     
  • DAX

    15 531,75
    -112,22 (-0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 051,48
    -26,87 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    15 047,70
    -4,54 (-0,03 %)
     
  • S&P 500

    4 455,48
    +6,50 (+0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    30 248,81
    +609,41 (+2,06 %)
     
  • HANG SENG

    24 192,16
    -318,82 (-1,30 %)
     
  • GBP/USD

    1,3681
    -0,0040 (-0,29 %)
     

Six médailles aux JO de Tokyo, une des journées les plus prolifiques de l'histoire du sport français

·3 min de lecture

Avec six médailles sur l'ensemble de la journée de samedi à Tokyo, la délégation française a réalisé une de ses plus belles journées de ces 30 dernières années aux Jeux Olympiques. 

Grâce au titre olympique des judokas français, à l'argent remporté par les sabreuses, les rugbywomen françaises et les planchistes Charline Picon et Thomas Goyard ainsi que la médaille de bronze des triathlètes français lors du relais mixte, la France a vu son tableau de médailles se remplir avec six nouvelles breloques dans la collection. Une journée plus que réussie qui fait partie des plus prolifiques de ces 30 dernières années. Retour sur trois journées fastes de l'histoire olympique des Bleus. 

12 août 2016 : Rio devient bleu, blanc, rouge 

Il y a cinq ans, le 12 août 2016, le sport français se portait sur le toit de l'Olympe du côté de l'Amérique du Sud (six médailles dont trois en or et trois en argent). Avec en tête d'affiche le judo porté par Teddy Riner qui allait chercher son deuxième titre olympique de suite et Émilie Andéol décidée à suivre les traces de son compère chez les hommes. Les deux judokas avaient été imités par Pierre Houin et Jérémy Azou en aviron deux de couples poids légers. Trois médailles d'argent avaient été ramenées par la délégation française grâce à Jean-Charles Valladont en tir, à l'équipe de fleuret par équipes et celle de Florent Manaudou en 50 m nage libre qui était sorti déçu de sa finale, lui qui visait l'or après son sacre en 2012 à Londres.

18 septembre 2000 : même bilan à Sidney qu'à Tokyo 

Avec six médailles, une en or, quatre en argent et une en bronze, en ce 18 septembre 2000 à Sidney, la délégation française avait obtenu le même bilan qu'à Tokyo ce samedi 31 juillet 2021. Seul Tony Estanguet avait rapporté l'or au clan tricolore. Son homologue en kayak femmes Brigitte Guibal avait dû se contenter de l'argent. Tout comme la tireuse Delphine Racinet, la cycliste Marion Clignet en poursuite individuelle et l'équipe d'épée composée de Jean-François Di Martino, Robert Leroux, Hugues Obry et Eric Srecky. lire aussi Le tableau des médailles 

27 juillet 1996 : Atlanta à l'heure française 

Si ce 27 juillet 1996 a été rendu tristement célèbre par l'attentat terroriste dans le parc olympique, c'est ce jour-là que la France a également réalisé sa journée la plus faste de ces 30 dernières années (neuf médailles, trois en or, une en argent, cinq en bronze)

Les cyclistes sur piste Christophe Capelle, Philippe Ermenault, Jean-Michel Monin et Francis Moreau avaient été sacrés en poursuite par équipes. Chez les femmes, Félicia Ballanger avaient décroché l'or en vitesse individuelle. Jean-Pierre Amat en tir était le troisième champion olympique de la journée. 

La délégation tricolore d'aviron avait elle aussi enchaîné les médailles sans obtenir de titre. Les Français (Bertrand Vecten, Olivier Moncelet, Daniel Fauche et Gilles Bosquet) avaient obtenu l'argent en quatre sans barreur. Frédéric Kowal et Samuel Barathay en deux de couples hommes, Michel Andrieux et Jean-Christophe Rolland en deux sans barreur hommes, Christine Gossé et Hélène Cortin en deux sans barreuse femmes étaient montés sur la troisième marche. Même bilan pour Patrice Estanguet et Myriam Fox-Jérusalmi en canoë-kayak. 

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles