La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 570,19
    -52,40 (-0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 130,84
    -39,03 (-0,94 %)
     
  • Dow Jones

    34 587,22
    -164,10 (-0,47 %)
     
  • EUR/USD

    1,1737
    -0,0035 (-0,29 %)
     
  • Gold future

    1 753,10
    -3,60 (-0,20 %)
     
  • BTC-EUR

    40 415,72
    -897,54 (-2,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 202,96
    -22,57 (-1,84 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,60
    -1,01 (-1,39 %)
     
  • DAX

    15 490,17
    -161,58 (-1,03 %)
     
  • FTSE 100

    6 963,64
    -63,84 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    15 044,62
    -137,31 (-0,90 %)
     
  • S&P 500

    4 443,29
    -30,46 (-0,68 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3753
    -0,0043 (-0,31 %)
     

JO - Basket : les Bleus peuvent-ils battre les États-Unis ?

·1 min de lecture

Un choc de dernier carré dès le premier jour du basket aux Jeux olympiques de Tokyo (23 juillet-8 août). L'équipe de France masculine affronte les États-Unis dimanche à 14 heures, heure française. Références mondiales, les Américains partent une nouvelle fois en tant que grands favoris des Jeux pour aller chercher un quatrième sacre olympique consécutif. Mais le Covid-19, entre autres péripéties, est venu plomber leur préparation. De quoi peut-être donner une lueur d'espoir aux Français, qui pourront s'inspirer de leur victoire de référence face aux États-Unis lors du quart de finale du Mondial 2019 (89-79).

Une équipe américaine peu en forme

Le sélectionneur des USA Gregg Popovich compte sur ses stars de la NBA, le championnat américain qui est le plus relevé dans le monde, pour briguer une nouvelle médaille d'or olympique. Son groupe est armé offensivement avec Kevin Durant, déjà sacré deux fois à Londres en 2012 et Rio en 2016, Damian Lillard mais également Jayson Tatum. Une armada pour faire oublier les absences notables de LeBron James, Stephen Curry ou encore James Harden.

Sur le papier, "Team USA" a de quoi intimider, mais cela ne s'est pas vraiment vérifié au cours de sa préparation, soldée par deux revers inattendus face au Nigeria (87-90) et à l'Australie (83-91), suivis de deux victoires rassurantes aux dépens de l'Argentine (108-80) et l'Espagne, championne d'Europe en titre (83-76). Surtout, c'est l'irruption du Covid dans le groupe qui a fait des dégâts, puisque...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles