La bourse ferme dans 47 min
  • CAC 40

    6 541,58
    +85,77 (+1,33 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 088,61
    +44,98 (+1,11 %)
     
  • Dow Jones

    34 074,00
    +103,53 (+0,30 %)
     
  • EUR/USD

    1,1726
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • Gold future

    1 777,10
    +13,30 (+0,75 %)
     
  • BTC-EUR

    36 388,32
    -1 369,13 (-3,63 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 068,82
    +4,97 (+0,47 %)
     
  • Pétrole WTI

    69,95
    -0,34 (-0,48 %)
     
  • DAX

    15 335,82
    +203,76 (+1,35 %)
     
  • FTSE 100

    6 970,87
    +66,96 (+0,97 %)
     
  • Nasdaq

    14 766,52
    +52,61 (+0,36 %)
     
  • S&P 500

    4 366,26
    +8,53 (+0,20 %)
     
  • Nikkei 225

    29 839,71
    -660,34 (-2,17 %)
     
  • HANG SENG

    24 221,54
    +122,40 (+0,51 %)
     
  • GBP/USD

    1,3656
    -0,0003 (-0,02 %)
     

JO - Aviron (F) - La déception d'Hélène Lefebvre et Élodie Ravera-Scaramozzino, éliminées en demi-finales du deux de couple

·1 min de lecture

Les Françaises Élodie Ravera-Scaramozzino et Hélène Lefebvre se sont classées quatrièmes de leur demi-finale du deux de couple aux JO de Tokyo, ce dimanche, et sont donc éliminées. Une déception. Une heure après leur élimination en demi-finales du deux de couple, ce dimanche, les Françaises Hélène Lefebvre et Élodie Ravera-Scaramozzino étaient encore fortement touchées par ce revers et n'arrivaient pas à retenir leurs sanglots au moment de venir retrouver la presse en zone mixte. Les médaillées de bronze des Championnats d'Europe 2020 avaient pourtant réalisé une bonne course, sans doute leur meilleure de la saison, mais cela n'a pas suffi. Elles se sont classées quatrièmes à 1''54 des Américaines, dernier bateau qualifié. lire aussi Toute l'actualité des JO de Tokyo Christine Gossé, coach des Françaises « Elles n'ont pas à rougir » « On a tout donné, on a mis tout notre coeur, explique Ravera-Scaramozzino. Cette fois, ça ne passe pas, mais on a fait le meilleur qu'on pouvait faire. Aujourd'hui (ce dimanche), ça ne passe pas, c'est le sport. Parfois, c'est cruel. Aujourd'hui, ça l'est pour nous. On a fait de notre mieux. » « Elles n'ont pas à rougir de ce qu'elles ont fait là, reprend Christine Gossé, coach des Françaises. Elles sont bien parties, elles ont attaqué. Ça pèche dans le mille du milieu. Il ne manque pas grand-chose. Pas grand-chose, avant, c'était pour elles (en leur faveur). Aujourd'hui, c'était contre. Elles ne pouvaient pas faire mieux. Cette saison a été compliquée. Les deux derniers mois ont été super intenses, on a bien remonté la pente, elles peuvent en être fières. Mais ce n'était pas suffisant. » lire aussi Le programme de l'aviron aux JO de Tokyo

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles