Marchés français ouverture 2 h 53 min
  • Dow Jones

    30 932,37
    -469,63 (-1,50 %)
     
  • Nasdaq

    13 192,35
    +72,95 (+0,56 %)
     
  • Nikkei 225

    29 561,45
    +595,44 (+2,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,2083
    -0,0004 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    29 328,38
    +348,17 (+1,20 %)
     
  • BTC-EUR

    38 510,35
    +1 195,86 (+3,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    929,47
    -3,67 (-0,39 %)
     
  • S&P 500

    3 811,15
    -18,19 (-0,48 %)
     

Les JO auront-ils lieu cet été au Japon?

·2 min de lecture

Les JO auront-ils bien lieu à Tokyo cet été? Les organisateurs retiennent leur souffre... et y croient encore.

"Haro sur le journaliste anglais qui a écrit sur l’annulation des JO!" L’hebdomadaire sensationnaliste Shukan Shincho lâche ses rédacteurs aux trousses de , à la une de son édition de jeudi. La raison: la semaine dernière ce dernier a reproduit dans un court article les confidences d’un membre éminent de la majorité selon lesquelles le gouvernement avait officieusement fait son deuil de l’organisation des Jeux Olympiques de Tokyo et visait désormais l’édition 2032. Une spéculation qui a provoqué un électrochoc mondial de Tokyo à Lausanne et une série de et du .

Le Japon y croit encore

La réaction est plus parlante que l’article. Les organisateurs avaient déjà dû repousser la tenue des Jeux d’un an alors que l’épidémie battait son plein au printemps dernier. Cette fois ils n’auront plus ce luxe: un nouveau report serait impossible à organiser car il chamboulerait trop de compétitions en aval, de l’avis de tous les proches du dossier. Or face au Covid-19, les organisateurs savent qu’ils sont, comme on dit en sport, dans le money time, ce moment de fin de match où la partie se gagne ou se perd. Ils doivent composer avec plusieurs facteurs sur lesquels ils n’ont pas prise avant de décider si ces JO auront bien lieu. A commencer par la reprise mondiale de l’épidémie, qui a entamé une course de vitesse avec le développement de son traitement vaccinal. Le Japon connaît son propre rebond épidémique depuis le début de l’année. Il ne pourra accueillir des Jeux qu’en limitant drastiquement le nombre de visiteurs étrangers attendus dans les stades, voire le nombre de spectateurs tout court, pour tranquilliser son opinion publique.

Lire aussi

Mais le Japon y croit encore, au diapason du CIO. Question de perception d’abord: dans cette partie du monde le Covid-19 est vécu comme une sérieuse menace, mais pas comme la grande faucheuse qui ravage les pays occidentaux. L’Asie de l‘Est représente un tiers de la population mondiale et...2,3% de la mortalité du Covid-19. Le Japon lui-m[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi