Marchés français ouverture 3 h 8 min
  • Dow Jones

    34 798,00
    +33,20 (+0,10 %)
     
  • Nasdaq

    15 047,70
    -4,50 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    30 322,87
    +74,06 (+0,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,1727
    +0,0010 (+0,08 %)
     
  • HANG SENG

    24 349,17
    +157,01 (+0,65 %)
     
  • BTC-EUR

    37 474,75
    +1 179,57 (+3,25 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 095,08
    -7,98 (-0,72 %)
     
  • S&P 500

    4 455,48
    +6,50 (+0,15 %)
     

Karsten Warholm remporte le 400 m haies des JO de Tokyo et pulvérise le record du monde

·2 min de lecture

Le Norvégien Karsten Warholm est devenu champion olympique du 400 m haies, mardi à Tokyo. Il s'est imposé devant l'Américain Rai Benjamin en pulvérisant son propre record du monde en 45''94. 

La finale du 400 m haies des Jeux Olympiques de Tokyo est entrée dans la légende, mardi. Grand favori de cette course, Karsten Warholm a tenu son rang, et mieux que ça même. Le hurdler norvégien s'est imposé devant son principal rival, l'Américain Rai Benjamin. Et surtout, il a pulvérisé son propre record du monde (46''70, réalisé le 1er juillet dernier), en s'imposant en 45''94, cassant ainsi la barrière des 46''. Les pointes nouvelle génération ont sans doute joué un rôle dans cette course supersonique.

Warholm, l'Usain Bolt du 400 m haies

Le mano a mano avec Benjamin a tenu toutes ses promesses. Les deux hommes ont pris un bon départ. C'est Warholm qui était devant dans la ligne droite opposée, mais, à l'entrée du virage, l'Américain a accéléré. Pas de quoi perturber le Norvégien, qui était toujours en tête au moment d'aborder la dernière ligne droite.

Rai Benjamin était alors sur les talons de son adversaire, mais, dans les derniers mètres de la course, Karsten Warholm a placé une accélération décisive pour aller chercher la médaille d'or et ce chrono ahurissant, stratosphérique, digne de ceux qu'Usain Bolt avait réalisés sur 100 m et 200 m lors de précédentes Olympiades.

Benjamin bat lui aussi le record du monde

Rai Benjamin s'est paré d'argent, en battant lui aussi le record du monde précédent (46''17). La médaille de bronze a été décrochée par le Brésilien Alison Dos Santos (46''72).

Déjà double champion du monde (en 2017 et 2019) et également champion d'Europe (2018), Karsten Warholm a gagné l'or qui manquait à son palmarès. Et, un mois après avoir battu le vieux record du monde de Kevin Young (46''78 aux Jeux de Barcelone en 1992), le Norvégien s'est définitivement installé parmi les plus grands coureurs de 400 m haies de tous les temps.

Retrouvez cet article sur l'Equipe

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles