Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 724,32
    +97,19 (+1,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 043,02
    +66,89 (+1,34 %)
     
  • Dow Jones

    40 000,90
    +247,15 (+0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,0910
    +0,0040 (+0,37 %)
     
  • Gold future

    2 416,00
    -5,90 (-0,24 %)
     
  • Bitcoin EUR

    54 940,64
    +1 141,24 (+2,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 251,05
    +52,48 (+4,38 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,18
    -0,44 (-0,53 %)
     
  • DAX

    18 748,18
    +213,62 (+1,15 %)
     
  • FTSE 100

    8 252,91
    +29,57 (+0,36 %)
     
  • Nasdaq

    18 398,45
    +115,04 (+0,63 %)
     
  • S&P 500

    5 615,35
    +30,81 (+0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,34 (-2,45 %)
     
  • HANG SENG

    18 293,38
    +461,05 (+2,59 %)
     
  • GBP/USD

    1,2989
    +0,0074 (+0,58 %)
     

JO 2024 : pour payer par carte bancaire sur les sites olympiques, Visa dévoile ses solutions

Illustration Capital/Freepik

Partenaire exclusif du Comité international olympique, Visa a dévoilé ce 11 juillet son application, Visa Go, qui permettra à l’ensemble des spectateurs des Jeux olympiques de Paris, cet été, d’effectuer des paiements sur les sites sportifs. Avec Visa Go, les touristes, mais aussi les 40% de Français disposant d’une carte bancaire affiliée à Mastercard ou au réseau français CB, pourront acheter souvenirs, équipements, nourriture ou boissons.

Une fois l’application téléchargée, le spectateur sera invité à indiquer s’il possède une carte Visa. Si c’est le cas, il sera autorisé à faire tous les achats qu’il souhaite depuis son téléphone. Dans le cas contraire, il lui sera proposé de télécharger une carte Visa virtuelle, «sans frais», précise l’entreprise américaine, puis de la charger au maximum de 150 euros. Elle pourra ensuite être ajoutée dans le portefeuille de carte de son téléphone pour effectuer des paiements mobiles sur les sites olympiques, dans les boutiques officielles de Paris 2024 et chez les commerçants acceptant Visa. Ce moyen de paiement pourra être rechargé une autre fois au maximum, explique-t-on du côté de Visa.

Bien que pratique et en plein essor - 103% de croissance au 1er semestre 2023 selon les statistiques de la Banque de France -, le paiement mobile est encore très minoritaire dans la part totale des transactions (4,2%). Raison pour laquelle Visa distribuera également des cartes prépayées physiques, directement dans les boutiques et enceintes olympiques. Elles (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Bonne nouvelle pour les retardataires : les astuces pour prendre l’avion moins cher
Législatives 2024 : sans majorité claire, doit-on redouter une crise financière en France ?
Succession : comment transmettre son entreprise à son enfant sans léser les autres ?
Euro 2024 : la blessure de Pedri va rapporter une coquette somme au Barça
Investissement Pinel : ne vous laissez pas aveugler par la réduction d’impôt