Publicité
La bourse ferme dans 7 h 57 min
  • CAC 40

    7 669,16
    -2,18 (-0,03 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 936,14
    -11,59 (-0,23 %)
     
  • Dow Jones

    39 134,76
    +299,90 (+0,77 %)
     
  • EUR/USD

    1,0681
    -0,0025 (-0,24 %)
     
  • Gold future

    2 370,00
    +1,00 (+0,04 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 474,04
    -1 129,55 (-1,83 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 354,81
    -5,51 (-0,41 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,34
    +0,17 (+0,21 %)
     
  • DAX

    18 233,80
    -20,38 (-0,11 %)
     
  • FTSE 100

    8 281,48
    +9,02 (+0,11 %)
     
  • Nasdaq

    17 721,59
    -140,64 (-0,79 %)
     
  • S&P 500

    5 473,17
    -13,86 (-0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,55 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 067,93
    -267,39 (-1,46 %)
     
  • GBP/USD

    1,2646
    -0,0014 (-0,11 %)
     

JO 2024 : et la «médaille d’or du greenwashing» revient à…

Pixabay

10 millions. C’est le nombre de bouteilles en plastique que produit Coca-Cola pour couvrir les Jeux olympiques de Paris. De quoi s’attirer les foudres des associations écologistes. Le réseau France Nature Environnement (FNE) a donc décidé de décerner à la multinationale américaine la «médaille d’or du greenwashing», rapporte Le Parisien, le 6 juin 2024. Le FNE assure ainsi que sur les 18 millions de boissons qui seront distribuées ou vendues pendant l’événement, «plus de 10 millions proviendront de bouteilles en plastique». Le groupe ayant obtenu l’exclusivité de la vente et de la distribution de boisson pendant les JO, le réseau le désigne comme étant le principal responsable.

Le géant de la boisson gazeuse s’était pourtant engagé à réduire ses emballages plastiques lors de l’événement. C’est en ce sens qu’il a été décidé que les bouteilles ne seraient pas vendues directement aux spectateurs, mais que le contenu serait versé dans un gobelet consigné. Mais France Nature Environnement l’assure, ce serait un «subterfuge». De son côté, Coca-Cola avait dévoilé en juin 2023, son dispositif pour les Jeux. Avec le concours de la Ville de Paris, la société s’était engagée à prendre la voie de la réduction des emballages en «plastique à usage unique». Pour ce faire, Coca-Cola avait pensé à des fontaines, ainsi qu’à des gobelets et des bouteilles en plastique recyclable.

Le recyclage, ce n’est pas la solution pour Axèle Gibert, animatrice des réseaux de prévention des déchets chez FNE. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

80 ans du Débarquement : le juteux business des produits dérivés
Les 20 métiers qui paient le mieux, la BCE baisse enfin ses taux… L'actu éco en 120 secondes
Vacances d’été : «Sans cette appli, on se serait étripé pour diviser la note du resto !»
Résultats Mon Master : pas de réponse positive ? Voici les solutions qui s’offrent à vous
La Banque Postale : facturée jusqu’ici à la minute, l’assistance téléphonique devient gratuite