Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 834,86
    +56,76 (+0,15 %)
     
  • Nasdaq

    17 862,23
    +5,21 (+0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    38 570,76
    +88,65 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0748
    +0,0005 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    18 430,39
    +514,84 (+2,87 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 353,63
    +220,43 (+0,37 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 380,84
    +43,08 (+3,22 %)
     
  • S&P 500

    5 487,03
    +13,80 (+0,25 %)
     

JO 2024 : en difficulté, l'équipementier Le Coq Sportif s'efforce de rassurer sur les livraisons

Robert Way/Getty Images

Y a-t-il des craintes à avoir sur les livraisons de tenues pour les sportifs français qui évolueront lors des Jeux olympiques à Paris cet été ? Lundi 3 juin, la cotation boursière d’Airesis, société mère de la marque française Le Coq Sportif, a été suspendue du négoce à la Bourse de Suisse. La faute au retard de publication de ses résultats annuels. Ce qui pourrait semer le trouble à moins de deux mois des JO à Paris. Ce mercredi, dans un communiqué, Airesis a annoncé une perte de 36 millions de francs suisses (37 millions d'euros) en 2023, tout en repoussant la publication de ses chiffres annuels complets.

Pour autant, il n’y a pas d’inquiétudes à avoir, assure aux Échos le propriétaire de la marque sportive. «Il n'y a absolument pas de risque de dépôt de bilan dans l'immédiat», garantit Marc-Henri Beausire, qui rappelle que sa société a droit à deux reports de publication. Il ajoute que le deuxième a été sollicité «car il y avait besoin de consolider la valorisation de certains actifs» et que «des transactions sont aussi en cours de négociation et ne peuvent pas être annoncées pour le moment». Airesis devrait publier ses résultats annuels avant le 30 juin. Pour rappel, la marque va équiper les athlètes français, ainsi que les officiels et les arbitres. Seules quelques fédérations (athlétisme ou football) ne sont pas concernées.

En 2022, Airesis (qui détient Le Coq Sportif à 78%) publiait un chiffre d’affaires de 150 millions d’euros. Mais selon des chiffres non audités publiés (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Starship : suivez en direct le quatrième vol de la fusée d’Elon Musk
Une Bourse à Dallas ? BlackRock, Citadel et un entrepreneur du Texas planchent sur le TXSE
Bourse : le CAC 40 dopé par les espoirs de baisses des taux de la BCE et de la Fed
Rémy Cointreau va relever ses prix, rebond en Bourse du géant des spiritueux
Nvidia : après le CAC 40, le n°1 de l’IA double Apple en Bourse