Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 628,57
    -42,77 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 907,30
    -40,43 (-0,82 %)
     
  • Dow Jones

    39 150,33
    +15,57 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0697
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    2 334,70
    -34,30 (-1,45 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 144,50
    +64,03 (+0,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 326,18
    -34,14 (-2,51 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,34
    +0,17 (+0,21 %)
     
  • DAX

    18 163,52
    -90,66 (-0,50 %)
     
  • FTSE 100

    8 237,72
    -34,74 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    17 689,36
    -32,23 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 464,62
    -8,55 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,55 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 028,52
    -306,80 (-1,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2650
    -0,0010 (-0,08 %)
     

JO 2024 : attention aux arnaques et sites frauduleux de revente de billets

iStock / BrianAJackson

D'ici quelques mois, la France accueillera les Jeux Olympiques d'été de Paris 2024. Du vendredi du 26 juillet au dimanche 11 août 2024, le territoire français va héberger 15 sites de compétition, recensés pour 21 sports olympiques listés au programme (sur 32). Un défi de haute taille pour lequel la France travaille depuis des années, si ce n'est au même rythme que les 10 000 athlètes qui se préparent fervemment. Alors que la date se fait de plus en plus proche avec une cérémonie d'ouverture qui va faire le bonheur de plus de 600 000 spectateurs, les billets pour assister à la compétition sont en vente depuis le 15 février dernier. Pour l'heure, 3,25 millions de tickets ont déjà été vendus sur le site officiel, selon les informations de nos confrères du Parisien. Un judicieux business qui attire l'œil des escrocs...

À moins d'un an et demi des Jeux, la gendarmerie spécialisée dans la cybercriminalité a détecté 44 sites frauduleux, suspectés de vendre et revendre illégalement des billets, existants ou factices. "Nous avons débuté les cyberpatrouilles en mars 2023, lors de la première phase de vente des billets de JO", a fait savoir le capitaine Étienne, du Comcybergend. Et d'ajouter : "Au tout départ, quelques jours après la mise en vente par le comité olympique, nous avons vu apparaître des offres de vente à l’unité sur les réseaux sociaux. Mais très vite, on est tombé sur des choses beaucoup plus organisées et professionnelles."

Comme l'explique le quotidien, certains malveillants (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite