Publicité
La bourse ferme dans 6 h 26 min
  • CAC 40

    8 007,83
    -49,97 (-0,62 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 008,49
    -21,86 (-0,43 %)
     
  • Dow Jones

    38 852,86
    -216,74 (-0,55 %)
     
  • EUR/USD

    1,0840
    -0,0020 (-0,18 %)
     
  • Gold future

    2 346,20
    -10,30 (-0,44 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 538,46
    -270,98 (-0,43 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 460,09
    -24,61 (-1,66 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,54
    +0,71 (+0,89 %)
     
  • DAX

    18 597,41
    -80,46 (-0,43 %)
     
  • FTSE 100

    8 241,91
    -12,27 (-0,15 %)
     
  • Nasdaq

    17 019,88
    +99,08 (+0,59 %)
     
  • S&P 500

    5 306,04
    +1,32 (+0,02 %)
     
  • Nikkei 225

    38 556,87
    -298,50 (-0,77 %)
     
  • HANG SENG

    18 477,01
    -344,15 (-1,83 %)
     
  • GBP/USD

    1,2757
    -0,0015 (-0,11 %)
     

JO 2024 : 100 euros et deux places pour les étudiants évincés de leur logement

Les 2 200 étudiants qui se verront réquisitionner leur logement Crous durant les Jeux olympiques de Paris recevront une indemnité de « 100 euros » et « deux places » offertes pour assister à des « épreuves olympiques ». (image d'illustration)  - Credit:STEPHANE MOUCHMOUCHE / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Les 2 200 étudiants qui se verront réquisitionner leur logement Crous durant les Jeux olympiques de Paris recevront une indemnité de « 100 euros » et « deux places » offertes pour assister à des « épreuves olympiques ». (image d'illustration) - Credit:STEPHANE MOUCHMOUCHE / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

C'est une moindre compensation qui ne manque pas de faire réagir. Comme le rapporte France Bleu, 2 200 étudiants vont être contraints de quitter leur logement Crous, réquisitionné pour les pompiers, soignants, forces de l'ordre et membres de la sécurité civile à l'occasion des Jeux olympiques de Paris, en 2024. En dédommagement, ils recevront une indemnité de « 100 euros » et « deux places » offertes pour assister à des « épreuves olympiques », a annoncé la ministre de l'Enseignement supérieur Sylvie Retailleau, jeudi 26 octobre.

Cette décision suscite la polémique. Le tribunal administratif de Paris a suspendu en référé la décision du Crous de limiter les baux d'occupation des logements étudiants en vue des JO de Paris 2024 au 30 juin. Après un recours du Crous, une audience devant le Conseil d'État doit avoir lieu « fin novembre-début décembre », a assuré source judiciaire.

« L'idée est de reloger ces étudiants pendant les deux mois d'été, juillet et août, sans aucun surcoût. Ce déménagement se fera, s'ils le désirent, au plus près de leur lieu d'études. Un accompagnement financier forfaitaire de 100 euros sera proposé à ceux qui devront déménager et deux places pour des épreuves olympiques leur seront offertes », a annoncé Sylvie Retailleau, dans une interview publiée jeudi dans Le Parisien.

PUBLICITÉ

À LIRE AUSSI Paris 2024 : à un an des Jeux olympiques, reste-t-il des billets ?

De nouveaux logements étudiants après les JO

Consciente de l'impopularité de la mesure au [...] Lire la suite