La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 997,06
    +204,39 (+0,59 %)
     
  • Nasdaq

    14 883,99
    +103,46 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    27 728,12
    +144,04 (+0,52 %)
     
  • EUR/USD

    1,1847
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    26 204,69
    -221,86 (-0,84 %)
     
  • BTC-EUR

    33 200,97
    -187,45 (-0,56 %)
     
  • CMC Crypto 200

    979,60
    +3,70 (+0,38 %)
     
  • S&P 500

    4 422,67
    +20,01 (+0,45 %)
     

JO-2020: le projet d'Anne Hidalgo de stade éphémère au Trocadéro contrarié

·2 min de lecture

L'opposition LR, Modem et les élus EELV, pourtant partenaires de la maire PS Anne Hidalgo, ont bloqué vendredi au Conseil de Paris le projet de stade éphémère dédié aux JO cet été au Trocadéro, laissant à l'exécutif parisien une semaine pour trouver une solution.

L'opposition LR, Modem et les élus EELV, pourtant partenaires de la maire PS Anne Hidalgo, ont bloqué vendredi au Conseil de Paris le projet de stade éphémère dédié aux JO cet été au Trocadéro, laissant à l'exécutif parisien une semaine pour trouver une solution.

"Le signal envoyé sur les Jeux est catastrophique", a commenté à l'AFP, furieux, Pierre Rabadan, l'adjoint au sport et aux Jeux olympiques et paralympiques qui seront organisés en 2024 à Paris, après le rejet de la délibération fixant la grille tarifaire entre la Ville et des partenaires privés pour cette enceinte devant ouvrir du 17 juillet au 13 septembre dans les jardins du Trocadéro (XVIe), face à la Tour Eiffel.

Un projet intégré à Paris Plages

Intégré à Paris Plages qui débute samedi, ce stade éphémère, dont le montage se termine, est prévu comme un lieu de retransmission des Jeux olympiques - du 23 juillet au 8 août - et paralympiques de Tokyo, dont Paris prendra le relais, mais aussi de démonstration et d'initiation au sport. Le championnat d'Europe de basket à 3 doit aussi s'y tenir du 10 au 12 septembre.

"Ce n'est pas une fan-zone, c'est une plateforme d'animation", a insisté Pierre Rabadan, qui comptait sur les redevances des partenaires privés pour compenser à moitié le coût d'installation de la structure, évalué à 2,6 millions d'euros.

Les écologistes ont fait capoter ce montage financier initial, l'élue Aminata Niakate dénonçant "la condamnation, la suppression, via la couverture des fontaines et bassins, de ce bel espace de fraîcheur en pleine période estivale" alors que "les stades parisiens existants pourraient aisément accueillir" cette "fan-zone".

"Ces manifestations conduiront immanquablement à dégrader fortement les jardins attenants", a affirmé la conseillère EELV. Les élus Modem, qui ont également voté contre le projet, s'inquiètent eux de la préservation des fontaines.

Pour le maire LR du XVIe arrondissement Francis Szpiner, qui estime avoir été prévenu trop tard du projet, la "fan-z[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles