Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 788,50
    +199,34 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    17 883,56
    +194,67 (+1,10 %)
     
  • Nikkei 225

    38 102,44
    -712,12 (-1,83 %)
     
  • EUR/USD

    1,0735
    +0,0026 (+0,25 %)
     
  • HANG SENG

    17 936,12
    -5,66 (-0,03 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 211,45
    +246,02 (+0,40 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 395,31
    +7,15 (+0,51 %)
     
  • S&P 500

    5 478,80
    +47,20 (+0,87 %)
     

Jimmy Fallon : le présentateur accusé de comportement « toxique » par 16 de ses employés

© Evan Agostini/AP/SIPA

L’animateur star des États-Unis, Jimmy Fallon, a présenté ses excuses à son équipe après la publication d’une enquête dénonçant son comportement « toxique ».

Jimmy Fallon est pointé du doigt pour son comportement. Le jeudi 7 septembre, le magazine « Rolling Stone » publiait une enquête exclusive sur les agissements et les comportements du présentateur. Au total, seize personnes travaillant pour  l’émission « The Tonight Show » ont témoigné. Plusieurs producteurs, auteurs et membres de l’équipe technique font état d’une ambiance de travail « toxique » et « plutôt maussade ». Entre intimidations quotidiennes, harcèlement moral, racisme et mauvaises décisions, les employés sont unanimes : Jimmy Fallon est « inattendu et incohérent ». « Vous ne saviez jamais sur quel Jimmy vous alliez tomber, s’il allait vous envoyer bouler en sifflant. Si Jimmy était de mauvaise humeur, la journée de tout le monde était foutue. Parfois on avait le gentil Jimmy, mais c’était rare », rapporte « Rolling Stone ».

Un environnement professionnel qui a eu des répercussions sur la santé mentale de certaines personnes. Selon le magazine, la loge des invités était qualifiée de « salle des pleurs », et « il était courant d’entendre les gens plaisanter sur le fait de vouloir se suicider ». Sur les seize personnes, une majorité d’entre elles ne travaillent plus pour l’émission, et auraient rapporté les agissements de Jimmy Fallon aux ressources humaines avant leur départ. Cependant, rien n’aurait changé.

« C’est très gênant, je suis vraiment mal »

Le lendemain de la publication de...

PUBLICITÉ

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi