La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 165,37
    -577,45 (-1,66 %)
     
  • Nasdaq

    13 343,12
    -58,74 (-0,44 %)
     
  • Nikkei 225

    28 608,59
    -909,71 (-3,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,2167
    +0,0032 (+0,27 %)
     
  • HANG SENG

    28 013,81
    -581,89 (-2,03 %)
     
  • BTC-EUR

    46 149,16
    -1 535,41 (-3,22 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 503,87
    +1 261,19 (+519,69 %)
     
  • S&P 500

    4 138,38
    -50,05 (-1,19 %)
     

Des Jeux olympiques sans public étranger, une situation qui divise les athlètes français

Loris Belin
·1 min de lecture

• Mélanie de Jesus dos Santos (gymnastique, qualifiée par équipes) : "On mettait à l'entraînement des sons de personnes qui crient pour se préparer…"

"Les JO sans public, c'était une éventualité que j'avais en tête. Il devrait y avoir du public japonais, mais même ça, ça peut encore changer. Une étape de Coupe du monde devait avoir lieu à Tokyo et a été annulée, c'est dommage. Cela devait être dans la salle olympique, je pensais que ça allait m'aider en termes de repères, de voir comment la compétition allait être. Ce seront mes premiers Jeux et pour moi, les JO, c'est l'événement avec le public, la famille qui vient nous encourager. Que nos proches ne voient pas participer leur fille, leur cousine… c'est quand même très bizarre.

On a toujours fait des compétitions avec du bruit dans les oreilles, on a été habitués. On met parfois à l'entraînement des sons de personnes qui crient pour justement se préparer à ce que ce soit comme ça pendant la compétition. On se préparait à matcher dans une ambiance. On s'y fait, même si cela reste compliqué. Il va falloir s'y habituer pour un petit moment désormais. On nous a dit...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi