La bourse ferme dans 1 h 6 min
  • CAC 40

    6 782,35
    +36,12 (+0,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 159,43
    +14,53 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    34 951,64
    +158,97 (+0,46 %)
     
  • EUR/USD

    1,1853
    +0,0010 (+0,08 %)
     
  • Gold future

    1 807,30
    -7,20 (-0,40 %)
     
  • BTC-EUR

    32 381,50
    -836,20 (-2,52 %)
     
  • CMC Crypto 200

    965,13
    -10,77 (-1,10 %)
     
  • Pétrole WTI

    68,74
    +0,59 (+0,87 %)
     
  • DAX

    15 737,69
    +45,56 (+0,29 %)
     
  • FTSE 100

    7 108,09
    -15,77 (-0,22 %)
     
  • Nasdaq

    14 825,17
    +44,63 (+0,30 %)
     
  • S&P 500

    4 416,08
    +13,42 (+0,30 %)
     
  • Nikkei 225

    27 728,12
    +144,04 (+0,52 %)
     
  • HANG SENG

    26 204,69
    -221,86 (-0,84 %)
     
  • GBP/USD

    1,3941
    +0,0056 (+0,40 %)
     

Comment les jeunes parents peuvent agir face aux perturbateurs endocriniens

·2 min de lecture

Une récente appli propose des conseils aux jeunes parents pour limiter l'exposition des bébés aux perturbateurs endocriniens. Un outil de plus pour répondre aux inquiétudes des consommateurs face à un sujet devenu omniprésent.

Parabènes, Bisphénol A, Triclosan… Des noms barbares qui ont –pour certains davantage que pour d'autres– fait leur chemin dans l'esprit des consommateurs. On les trouve dans les produits cosmétiques, les plastiques, les aliments, etc. Ils? Les perturbateurs endocriniens, des substances qui agissent sur les hormones et sont suspectées d'être à l'origine d'infertilité, de maladies chroniques ou encore de puberté précoce. Depuis le "sans parabènes" qui s'est essaimé dans les cosmétiques ou dans les biberons dans les années 2010, la question des perturbateurs endocriniens agite le débat.

Lire aussi

Un sujet d'autant plus anxiogène que le bébé est particulièrement sensible (entre le 4e mois de grossesse et les deux ans de l'enfant). Mais que peuvent faire les jeunes parents? "Le problème avec les perturbateurs endocriniens, c'est qu'il peut y en avoir un peu partout, explique Sarah Boukhali, responsable développement de produits pour Joone, marque de couches et cosmétiques très engagée sur le sujet. Et si une femme est en contact avec des perturbateurs endocriniens même 4 à 5 mois avant la conception de l'enfant, il peut y avoir un impact sur le fœtus."

"Susciter le dialogue avec des professionnels de santé"

Une application gratuite baptisée justement "Bulle 1.000 jours" vient de se lancer pour fournir des conseils aux jeunes parents qui s'en poseraient sur le sujet. . "L'idée, c'est d'apporter à ces familles des outils pour les sensibiliser à la problématique des perturbateurs endocriniens et permettre de susciter le dialogue avec des professionnels de santé", explique Christophe Rosso, cofondateur d'Exolis, qui, fort de son expérience de parcours patient connecté, a été choisi pour développer l'application.

Sensibiliser et conseiller, l'initiative est loin d'être isolée ou novatrice. De nombreux projets ont vu le jour pour informer les parents à l'instar du site institutionnel . Mais "Bulle 1.000 jours" se distingue par son côté interactif. "Nous proposons un questi[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles