Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 628,57
    -42,77 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 907,30
    -40,43 (-0,82 %)
     
  • Dow Jones

    39 150,33
    +15,57 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0697
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    2 334,70
    -34,30 (-1,45 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 095,13
    +507,46 (+0,85 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 348,51
    -11,82 (-0,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,59
    -0,70 (-0,86 %)
     
  • DAX

    18 163,52
    -90,66 (-0,50 %)
     
  • FTSE 100

    8 237,72
    -34,74 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    17 689,36
    -32,23 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 464,62
    -8,55 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,55 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 028,52
    -306,80 (-1,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2645
    -0,0015 (-0,12 %)
     

Les jeunes influencés par les stars de TikTok ? Voici comment des milliers d’euros leur sont soutirés

chathuporn/Adobe Stock

TikTok est incontestablement le réseau social préféré des jeunes. La plateforme voit transiter des sommes folles d’argent. Selon les chiffres du cabinet Data.ai, relayés par BFM TV, le 20 septembre 2023, 840 millions de dollars ont été échangés sur TikTok pour le seul trimestre 2021. Pour attirer les jeunes et gagner de l’argent, les influenceurs utilisent un système désormais bien connu : les matchs. Ils consistent en des débats en direct durant lesquels les utilisateurs peuvent faire des cadeaux pour faire gagner leurs influenceurs favoris. Ces derniers les incitent d’ailleurs à faire des cadeaux virtuels, achetés avec de l’argent réel.

Ces "cadeaux" sont ensuite convertis en argent. TikTok est plutôt opaque quant aux sommes que peut gagner chacun des influenceurs hébergés sur sa plateforme. Selon quelques témoignages, BFM TV affirme que plusieurs milliers d’euros peuvent être gagnés chaque mois. Dans une vidéo, une femme affirme avoir gagné 900.000 euros. tikTok prend la moitié des gains, il devrait donc lui rester 450.000 euros. Cette somme doit ensuite être déclaré au fisc français si l'influenceur habite dans l’Hexagone. Le problème ? Ce n’est pas toujours le cas.

Le député Arthur Delaporte a décidé de s’emparer du problème. Ainsi, il entend ne pas lâcher les influenceurs : "Les influenceurs sont naturellement soumis à l'impôt sur le revenu des gains issus de leur activité. Toute fraude ou non-déclaration de ces gains est un préjudice pour la collectivité qu'il convient (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite