La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 931,06
    +8,20 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 448,31
    -6,55 (-0,19 %)
     
  • Dow Jones

    31 097,26
    +321,83 (+1,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,0426
    -0,0057 (-0,54 %)
     
  • Gold future

    1 812,90
    +5,60 (+0,31 %)
     
  • BTC-EUR

    18 269,48
    -327,29 (-1,76 %)
     
  • CMC Crypto 200

    420,84
    +0,70 (+0,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    108,46
    +2,70 (+2,55 %)
     
  • DAX

    12 813,03
    +29,26 (+0,23 %)
     
  • FTSE 100

    7 168,65
    -0,63 (-0,01 %)
     
  • Nasdaq

    11 127,84
    +99,11 (+0,90 %)
     
  • S&P 500

    3 825,33
    +39,95 (+1,06 %)
     
  • Nikkei 225

    25 935,62
    -457,42 (-1,73 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • GBP/USD

    1,2103
    -0,0072 (-0,59 %)
     

Ces jeunes diplômés des grandes écoles qui veulent sauver la planète

Etudiants de grandes écoles françaises, leurs convictions écologistes et leur quête de sens les poussent à se détourner de la voie toute tracée d'industriel, de banquier ou "de patron du CAC 40", qui ne les fait plus rêver.

Etudiants de grandes écoles françaises, leurs convictions écologistes et leur quête de sens les poussent à se détourner de la voie toute tracée d'industriel, de banquier ou "de patron du CAC 40", qui ne les fait plus rêver. Près de 30.000 étudiants ont rejoint le collectif , créé en 2018, un mouvement encore marginal.

Carla Dominique l'a fait en janvier. Elle raconte avoir "radicalement changé" après un projet scolaire qu'elle a consacré aux jeunes Européens engagés pour le climat, en première année à l'école de commerce EM Lyon. "Pendant ce voyage en train dans toute l'Europe, c'était dur d'entendre parler toute la journée des ravages du réchauffement climatique. Cette éco-anxiété, je l'ai transformée en action", explique la stagiaire de 22 ans, chargée de projet développement durable au groupe de médias Les Echos-Le Parisien. "On se sent incompris parfois alors c'est rassurant d'être avec des gens qui ressentent la même chose que moi. Maintenant je suis engagée individuellement, dans une association, mais aussi dans mon travail, comme je le souhaitais".

Faire bouger les choses depuis le "coeur de la machine", c'est aussi le projet d'Adam Poupard, 22 ans, étudiant à la plus prestigieuse des écoles d'ingénieurs françaises, Polytechnique, surnommée l'X. "Lorsqu'on intègre une grande école on ne se pose pas forcément la question de ce qu'on va faire plus tard. Quand on est bon en maths au lycée on va en prépa, et quand on est bon en prépa on va à l'X", résume-t-il pour expliquer comment il n'a longtemps pas eu besoin de se projeter dans l'avenir. Aujourd'hui, il critique les modèles présentés aux étudiants de ces grandes écoles: "Des patrons du CAC 40 qui ne sont pas des modèles de sobriété". Pour autant, pas question pour lui de tourner complètement le dos à ce monde: il s'imagine élu territorial et membre de cercles de réflexion. Engagé dans plusieurs associations écologistes dans son adolescence, il hésite encore à rejoindre le monde associatif. "Ca me travaille de[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles