La bourse est fermée
  • Dow Jones

    30 907,73
    -189,53 (-0,61 %)
     
  • Nasdaq

    11 295,93
    +168,09 (+1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    26 423,47
    +269,66 (+1,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,0268
    -0,0156 (-1,50 %)
     
  • HANG SENG

    21 853,07
    +22,72 (+0,10 %)
     
  • BTC-EUR

    19 728,34
    +323,22 (+1,67 %)
     
  • CMC Crypto 200

    437,68
    -2,34 (-0,53 %)
     
  • S&P 500

    3 822,43
    -2,90 (-0,08 %)
     

Les jeunes diplômés de grandes écoles font de nouveau carton plein auprès des recruteurs

David Morganti Neoma

Taux d'emploi, salaires, durée de recherche... Après deux années chahutées par le Covid-19, l'insertion des jeunes diplômés de grandes écoles renoue avec son niveau d'avant-crise selon la dernière enquête de la Conférence des grandes écoles.

Après deux années de turbulences, le ciel est à nouveau au beau fixe pour les jeunes diplômés des grandes écoles d'ingénieurs et de commerce. "Nous sommes clairement aujourd'hui dans un contexte de relance économique favorable à l'emploi, en particulier pour les cadres", souligne Nicolas Glady, président de la commission Aval de la Conférence des grandes écoles qui dévoilait ce mercredi 15 juin la trentième édition de son enquête insertion des jeunes diplômés d'écoles (ingénieur, commerce et autres spécialités)*.

La preuve: le a bondi de près de 11 points cette année par rapport à l'année dernière, passant de 79,1% à 89,8%. Un rebond spectaculaire qui renoue avec la tendance d'avant-crise et atteint même un niveau record depuis vingt ans. Mécaniquement, la part des jeunes en recherche d'emploi a, elle aussi, chuté passant de 17,7% à 8,7%. "Le décrochage observé l'année dernière est totalement gommé, en particulier pour les ingénieurs", tranche Nicolas Glady. Un contexte favorable qui a accéléré aussi la durée de recherche: plus de huit diplômés 2021 sur dix ont trouvé un job en moins de deux mois et plus des deux tiers ont signé un contrat avant même l'obtention de leur diplôme! Ces dernières années, la forte percée de l'alternance, bon tremplin professionnel, a sans doute joué: elle concernait 20,6% des promotions 2021 (contre 18,9% des diplômés 2020) et même près de 36% des diplômés d'écoles de commerce.

Lire aussi

Les salaires repartent à la hausse

Autre signe de cette dynamique, les salaires repartent à la hausse après une nette baisse l'an passé (+3,1% sur un an). "Nous avons non seulement rattrapé le niveau d'avant-crise mais aussi la tendance haussière qu'on observait à l'époque, se réjouit Nicolas Glady, avant de préciser: pour la dernière promotion, près des trois quarts des diplômés déclarent gagner entre 30.000 et 42.000 euros brut hors primes. Les diplômes de grandes écoles débouchent donc toujours sur des salaires très intéressants, mais nous devons q[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles