La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 612,76
    -21,01 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,30
    -27,47 (-0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,06 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1872
    -0,0024 (-0,20 %)
     
  • Gold future

    1 816,90
    -18,90 (-1,03 %)
     
  • BTC-EUR

    35 187,32
    -123,48 (-0,35 %)
     
  • CMC Crypto 200

    955,03
    +5,13 (+0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,81
    +0,19 (+0,26 %)
     
  • DAX

    15 544,39
    -96,08 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 032,30
    -46,12 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,59 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3908
    -0,0050 (-0,35 %)
     

Les jeunes actifs, grands perdants du changement de calcul des APL

·2 min de lecture

INTERVIEW – Une étude de l’Union nationale pour l’habitat des jeunes montre que les jeunes actifs sont les grands perdants de la réforme des APL en temps réel. Une perte en moyenne de 38 euros par mois. Marianne Auffret, directrice de l’Unhaj, demande au gouvernement une révision.

C'était l'une des grandes promesses de la réforme des APL (aide personnalisée au logement): "Cette réforme va permettre d'être plus juste. L'allocation va s'adapter à la situation la plus récente. Cela soutiendra le pouvoir d'achat des plus fragiles.", avait promis , ministre du Logement, au en novembre 2020. Son fonctionnement? Le montant de l’aide au logement est maintenant calculé sur la base des revenus actuels du bénéficiaire -avec une réactualisation tous les trois mois- et non plus sur ceux engrangés deux ans plus tôt. Après plusieurs reculs notamment dus au coronavirus, ce nouveau calcul est entré en vigueur, au 1er janvier 2021. Sept mois plus tard, c'est la douche froide pour les jeunes actifs, qui ont vu leur aide baisser en moyenne de 38,50 euros par mois pour les 18-25 ans et jusqu’à 106 euros pour les CDI à temps plein, selon une (Unhaj), publiée début juin. Marianne Auffret, directrice de l’Unjah, demande de modifier la réforme pour ces jeunes qui arrivent sur le marché du travail.

Challenges – En quoi les jeunes actifs sont les grands perdants de la réforme?

Marianne Auffret - L’idée de est plutôt légitime. Ça partait d’une bonne intention. Mais pour les jeunes actifs, l’ancien calcul leur permettait d’avoir une situation économique plutôt stable et favorable pour leur première année sur le marché du travail. Puisque le calcul était auparavant effectué sur leurs revenus des deux années précédentes, leur aide au logement était relativement correcte et leur permettait de préparer tranquillement leur installation, après avoir quitté le foyer familial. Or, aujourd’hui, dès qu’ils travaillent, ils voient leur APL diminuer. Le filet de sécurité n’existe plus. Pour eux, c’est le moment où ils se lancent et font face à leur responsabilité et ils doivent déjà commencer à réfléchir à la manière de faire des économies. Selon notre étude, les (CDI, Intérim, saisonniers…) ont constaté une baisse moyenne de 93,20 euros par mois entre décembre 2020 et mars 2021[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles