Marchés français ouverture 33 min

Des jets privés de Dassault transformés en avions espions pour l'armée de l'air

Des Archange surveilleront les cieux pour le compte de l’armée de l’air française. Non, nous ne parlons pas ici des êtres ailés, mais plutôt de trois jets privés conçus par Dassault Aviation. Ces appareils militaires, fortement inspirés du modèle civil Falcon 8X, sont taillés pour la guerre électronique. Ils intégreront les forces aériennes françaises à partir de 2025. Ces aéronefs sont munis de trois réacteurs et peuvent transporter 8 passagers et 3 membres d’équipage sur une distance de 12.000 kilomètres.

Dans leurs versions militaires, les Archange peuvent compter sur des commandes de vol numériques directement issues de l’expérience acquise par Dassault sur des avions de chasse comme le Mirage 2000 et le Rafale. Ils sont équipés d’un cockpit digital EASy et d’un système de vision combinée FalconEye. Derrière ces termes techniques se cache une technologie de pointe qui permet aux pilotes d’avoir une vision très détaillée de leurs alentours et des menaces potentielles avant même que l’oeil nu ne soit capable de les détecter.

La gamme Falcon exportée dans plus de 90 pays

“Résultat de dix année d’études, les capteurs utilisés pour la guerre électronique seront développés par Thales, précisent les industriels dans un communiqué. Des antennes multi-polarisation, capables de capter les communications, seront intégrées avec une intelligence artificielle qui améliorera le traitement automatique des données récupérées.

Exportés dans plus de 90 pays, les Falcon sont des avions souples et économiques d’emploi. Leurs qualités de vol, leur formule aérodynamique et leur polyvalence les rendent capables d’assurer des missions au-delà des normes civiles classiques. Ils sont conçus par le même bureau d’études chargé du développement des avions de combat Rafale. Depuis 50 ans, Dassault Aviation a modifié de nombreux Falcon pour les adapter à l’évacuation sanitaire, au transport cargo, à la surveillance maritime, et maintenant à la guerre électronique

“Je suis fier et heureux de la décision

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Managers, comment rendre vos salariés plus impliqués ?
Voici comment les locataires, mauvais payeurs, seront (peut-être) bientôt fichés
Ardennes : un ophtalmo prend 4.000 rendez-vous en une journée
Le rhodium devient le métal le plus cher au monde
La grève déjà a coûté plus d’un milliard à la SNCF et la RATP, selon Matignon