Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 106,53
    -304,68 (-0,77 %)
     
  • Nasdaq

    17 702,14
    +205,33 (+1,17 %)
     
  • Nikkei 225

    39 173,15
    +368,50 (+0,95 %)
     
  • EUR/USD

    1,0719
    -0,0017 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    18 072,90
    +45,19 (+0,25 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 758,62
    +2 110,81 (+3,79 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 285,55
    +36,42 (+2,92 %)
     
  • S&P 500

    5 466,47
    +18,60 (+0,34 %)
     

Jennifer Aniston ne comprend pas la "cancel culture": "Il n'y a plus de rédemption possible?"

L'actrice de Friends se confie sur l'avènement de #MeToo et explique son désarroi face à la "cancel culture".

Jamie McCarthy - Getty Images North America - AFP

Jennifer Aniston en assez de la "cancel culture". L'actrice de Friends estime dans une nouvelle interview publiée cette semaine que la "cancel culture" est devenue trop extrême en considérant chaque personne incriminée comme si elle était Harvey Weinstein.

"J'en ai assez de la 'cancel culture', a-t-elle déclaré dans le Wall Street Journal Magazine. "Je vais probablement me faire 'annuler' pour dire ça, mais je ne comprends pas ce que ça veut dire. Il n'y a plus de rédemption possible? Je ne sais pas. Je ne mets pas tout le monde dans le même panier que Harvey Weinstein."

Dans cette même interview, Jennifer Aniston raconte avoir déjà croisé le chemin de Harvey Weinstein: "Ce n'est pas le genre de mec avec qui vous aviez hâte de passer du temps. On se dit plutôt que c'est un mauvais moment à passer. Je me rappelle qu'il était venu me proposer un film. J'avais insisté pour qu'une personne reste avec moi dans ma caravane."

"Friends" rétrograde?

En mars dernier, Jennifer Aniston s'était déjà insurgée contre la "cancel culture". Elle avait alors déploré que Friends fasse régulièrement l'objet de critiques : "Il y a une toute nouvelle génération, des jeunes qui regardent maintenant les épisodes de Friends et les trouvent offensants", avait-elle expliqué.

PUBLICITÉ

"Je ne sais pas... tout le monde trouve toujours quelque chose d'offensant" de nos jours, avait-elle poursuivi. "Il y avait des choses qui n'étaient pas intentionnelles et d'autres sur lesquelles nous aurions peut-être dû réfléchir davantage. Mais je ne crois pas qu'il y avait la sensibilité qu'il y a aujourd'hui".

"La comédie a évolué, les films ont changé. Maintenant, c'est un peu délicat parce qu'il faut être très prudent, ce qui rend les choses très difficiles pour les acteurs, parce que la beauté de la comédie, c'est de rire de soi-même, de rire de la vie", avait-elle encore assuré.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - La Minute de Jennifer Aniston